28
Août
14

La Valls gouvernementale…





A gauche, quand on est à cours d’idées, on fait un remaniement. On dégage deux droits Montebourg et on fait entrer quelques aspirants courtisans en mal de pouvoir dans la Valls. Et cela nous donne le gouvernement Valls 2!

Au départ, j’ai été un peu pris de court, je ne m’attendais pas vraiment à ce que Montebourg se fasse dégager comme ça. François d’Hollande vient de couper la branche gauche sur laquelle il était assis. A présent, sa position ne tient plus qu’à un fil. Même Bayrou et Borloo n’ont pas voulu entrer dans ce gouvernement. C’est dire si François se retrouve seul. Il n’y a guère que quelques hommes et femmes politiques de seconde zone pour y entrer, histoire de profiter un peu des fastes du pouvoir avant la prochaine traversée du désert pour la gauche qui sera, espérons le, définitive cette fois!

Les médias commencent à sentir que le vent est en train de tourner. On parle maintenant d’une dissolution de l’Assemblée, voire d’une cohabitation. Ils rêvent. Si Hollande dissout l’Assemblée, il devra se barrer en même temps. Les français ne veulent plus de la gauche, avec ou sans cohabitation. Il est hors de question que la droite se retrouve à gouverner sous les ordres d’un capitaine de pédalo. Au delà de la caricature, la réalité est cruelle pour François. Tous les indicateurs sont dans le rouge. Tout explose, du déficit aux impôts, des chiffres du chômage à son couple.

Je ne saurais trop lui conseiller de prendre exemple sur un homme intelligent, qui a su voir ses limites et quitter ses fonctions avant qu’il ne soit trop tard : Benoît XVI. Toi aussi François, fais un geste pour la France et quitte le pouvoir. Tu ne seras pas canonisé mais tu éviteras peut être une fin difficile car les français sont au bout du rouleau…





4 commentaires pour “La Valls gouvernementale…”
  1. pascal dit :

    Depuis 2 ans je ne lis qu’une chose.. Hollande démission….
    He oui Sarko à perdu l’élection présidentielle.. Hollande est élu pour 5 ans..
    Il va falloir l’admettre et passer à des critiques ( et propositions ) un peu plus constructives..
    Mais il est vrai qu’a droite,a part se demander qui va diriger, on n’a pas beaucoup de propositions…

  2. Olivier dit :

    La gauche et le PS ne sont plus qu’un champ de ruines, tout comme l’UMP d’ailleurs… Bref, le pouvoir a détruit la gauche et ses idéaux ne font plus rêver que quelques CGTistes en RTT…

  3. Medorius dit :

    Valls a incontestablement du courage. Au moins lui parle de la France et pas seulement de la gauche, comme la plupart des socialistes.
    Même Le Monde se navre de la dégringolade du pays et des déboires de Hollande.
    Comment la France peut-elle s’en sortir sans laisser patrons et employés travailler plus lorsque les carnets de commande sont là, sans travailler jusqu’à 65 ans, sauf, bien sûr pour ceux que la dûreté du travail a véritablement rendus incapables de poursuivre, sans supprimer les régimes spéciaux et leurs privilèges injustes, sans diminuer les taxes et contraintes des PME, sans réformer l’enseignement primaire, non seulement en doublant le nombre des enseignants, mais en établissant des objectifs, atteints il y a 50 ans, avant le déclin vertigineux de notre enseignement, sans faire travailler ceux qui bénéficient des aides d’Etat, ce qui leur rendrait leur dignité et augmenterait la chance de retrouver un emploi. Voici les propositions qu’attend Pascal et que de plus en plus de Français réclament. Qu’attend F. Hollande, avec 13 % de satisfaits ? Il a peur des inconscients qui croient que l’accroissement des investissements et des employés publics, avec l’argent que l’on a pas, ne fera qu’accélérer le déclin.
    Alors, Pascal, que proposes-tu ?

  4. pascal dit :

    @médorius. désolé,je viens de lire ton commentaire qui me pose une question. Pour te répondre, je te dirai que je suis très à l’aise avec ce gouvernement. (je fais partie des 13 % 😉 )Je trouve que le tandem Hollande-Valls fonctionne bien et que leur personnalité est complémentaire. Nous avons un gouvernement lucide qui n’oublie pas malgré tout les plus défavorisés. Je suis loin des frondeurs et comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, ceux qui attendent le messie sont forcement déçus.. A gauche comme à droite….



L'autre monde | Thème liquide par Olivier