16
Juil
07

Vive les plombiers (2)





Suite de l’histoire avec les plombiers, je sais que vous l’attendiez tous car c’est un peu la saga de l’été. Pour ceux qui ont raté l’épisode précédent, voici un rapide résumé des événements. J’ai une fuite sur le ballon d’eau chaude de ma cuisine depuis le vendredi 29 juin. Le plombier est finalement venu le mardi 10 juillet au matin (après ne s’être pas présenté à un rendez vous le jeudi 5 juillet). Il a donc constaté la fuite, a noté le modèle du ballon et est reparti en m’indiquant qu’il fallait maintenant qu’il demande l’autorisation de le remplacer au propriétaire (j’en conclus donc que pour le moment, il n’avait eu que l’autorisation de noter le modèle). Je lui demande de me donner le numéro de son patron pour que je puisse faire le suivi et reprendre rendez vous au plus vite pour faire le remplacement. Il refuse de me le donner arguant qu’il n’a pas le droit car ensuite la société se transforme en standard téléphonique car les clients les harcèlent (normal s’ils ne sont pas contents). Il m’indique néanmoins que la demande de remplacement sera faite dans l’après midi et que donc je serai recontacté très rapidement.

Le jeudi (soit deux jours après la visite du plombier), j’appelle le technicien (qui avait fait l’erreur de ne pas cacher son numéro en m’appelant) et lui dit que je n’ai pas eu de nouvelles de son patron. Il s’étonne et me dit qu’il va me rappeler. Après 3 appels en deux jours, le patron finit par me rappeler le vendredi. Il me demande alors si je souhaite qu’il fasse une demande de remplacement du ballon. Je lui indique qu’elle aurait dû être faite dès mardi et que par conséquent, il serait bien aimable de la faire rapidement.

Depuis, je n’ai pas de nouvelles. Je ne connais toujours pas le nom de cette société de plomberie mais dès que je l’ai, je vous le donne, promis!





5 commentaires pour “Vive les plombiers (2)”
  1. pascal dit :

    Quand on est pas concernés, sur le moment ,ça fait toujours un peu sourire…..
    Vu que ça nous arrive tous un jour ou l’autre,je comprends quand même.
    Ca me fait quand même penser à mes chers clients de la SNCF ( ou je travaille )
    qui aiment me cracher au visage ( au moindre probléme) que ça irait mieux si nous étions privatisés.
    Une fois de plus je constate qu’il ne suffit pas de craindre le licenciement ou le dépôt de liban pour faire correctement son travail.

  2. pascal dit :

    Tu auras rectifié toi même « bilan » et non pas « Liban »
    désolé.

  3. Olivier dit :

    Bien faire son travail est une question d’état d’esprit. La crainte peut améliorer temporairement une disposition psychologique à bien faire son travail mais cela ne dure pas.

    Sinon, je comprends que cela te fasse sourire, moi aussi, cela finit par me faire rigoler, c’est tellement pathétique cette situation… Je suis toujours surpris par la qualité des prestations, à chaque fois, ils dépassent ce que j’avais imaginé de pire…

  4. Isabelle dit :

    cher ballon d’eau chaude. Le mien avait des problèmes liés au boitier électrique. je me suis rendue dans un magasin, j’ai commandé un ballon neuf, rendez vous a été pris avec le plombier pour un vendredi.
    et dans la nuit du jeudi au vendredi, la pression du ballon était trop forte ce qui a eu pour conséquence de renvoyer l’eau chaude dans le réseau de résidence (le compteur d’eau est mort d’ailleurs, chez mon voisin du dessus (j’ai donc provoqué un dégat des eaux chez mon voisin du dessus qui lui même en a provoqué un chez moi puisque l’eau qui venait de chez moi a innondé mon plafond) et de la vapeur s’est répandue dans tous les appartements de l’immeuble.
    les pompiers sont venus en pleine nuit …
    et le lendemain, j’ai du appeller un 2e plombier en urgence car le 1er ne pouvait pas venir.
    dommage que je ne puisse te l’envoyer !!!

  5. Olivier dit :

    En effet, vive les réactions en chaîne… Ah la plomberie… Je compatis, tu as pas dû te marrer sur ce coup là.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier