Paris

Sortie de route pour Autolib


Pour une fois, j’avais été visionnaire. Dès 2011, je prédisais le fiasco d’Autolib. Cela n’a pas loupé. La sortie de route est définitive pour Autolib. Les quelques abonnés vont se retrouver à devoir racheter une voiture ou marcher pour assurer leurs déplacements quotidiens. J’ai une pensée pour eux même s’il fallait quand même avoir une sacré dose de boboïtude pour suivre Delanoë et Hidalgrotte dans ces délires écolos.


La préfecture entérine la piétonisation à Paris


Hier, le préfet de police de Paris a pris une décision absolument incompréhensible. Il a en effet décidé contre l’avis des franciliens d’entériner la piétonisation des voies sur berge à Paris. Après un an de piétonisation, le bilan était pourtant accablant et sans aucune équivoque : augmentation de la pollution dans de très nombreuses zones, augmentation du temps de parcours et des embouteillages, augmentation du bruit. Bref rien pour venir justifier que la piétonisation ne se poursuive plus longtemps. Les partisans arguent que la pollution a baissé dans la zone des voies sur berge, juste au-dessus de la Seine. C’est super mais personne ne vit encore dans la Seine, ni sur les voies sur berge… Les gens qui vivent sur les quais hauts, eux, ont plus de bruit et pollution qu’avant avec le report du trafic automobile.


Comment Hidalgo saigne les parisiens…


Ceux qui pensaient que Delanoë était un extrémiste avec ses couloirs de bus, ses travaux de tramway qui durent dix ans et la fermeture des voies sur berges en sont pour leurs frais, moi le premier! En effet, avec Delanoë, on pensait avoir tout vu mais en réalité, ce n’était rien ou presque car il semble bien que la fille soit pire que le père… Elle a promis pendant plus de douze mois de campagne qu’elle n’augmenterait pas la pression fiscale. Il n’aura pas fallu plus de trois mois après son élection pour qu’elle retourne sa veste et augmente les taxes, notamment la taxe foncière, la taxe d’habitation et la taxe de stationnement mais aussi les amendes, notamment celles liées aux automobilistes. Après, la droite ne peut s’en prendre qu’à elle même. Avoir investi NKM, c’était la défaite assurée. Son positionnement, mi bobo mi écolo n’a pas fait rêver l’électorat de droit qui attendait une rupture totale avec la politique insupportable de la gauche depuis 12 ans!


A propos de l’abaissement de la vitesse sur le périph…


Le gouvernement compte profiter des fêtes et du contrefeu allumé avec la guéguerre en Centrafrique pour abaisser la vitesse limite sur le boulevard périphérique parisien de 80 à 70 Km/h. Autant le dire tout de suite, si cette mesure devait être adoptée, il faudra organiser des manifestations pour bloquer Paris. Il est scandaleux que la gauche parisienne s’en prenne une nouvelle fois aux automobilistes. Depuis plus de dix ans, on subit les assauts réguliers de Delanoë et des verts pour rendre notre vie toujours plus compliquée entre l’impossibilité de circuler et celle de stationner. Et voilà qu’aujourd’hui, il faudrait baisser la vitesse sur le périphérique. Le bénéfice d’une telle mesure est quasiment nul.


Enfin, Paris est vide!


Comme chaque année au mois d’Août, Paris est vide! Ce qui me frappe cette année, c’est que cela a commencé dès le premier Août là où l’année dernière, il n’y avait eu qu’une semaine « tranquille » autour du 15 Août. Cela veut donc dire que plus de parisiens sont partis en vacances par rapport à l’année dernière, signe d’une reprise économique comme dirait François d’Hollande. Bien entendu, avec Paris plage, il y encore quelques difficultés pour circuler à certains endroits mais on peut espérer que c’est la dernière année et que l’année prochaine, Delanoë et sa clique auront débarrassé le plancher et ses petites lubies avec! En tout cas, j’ai été très étonné de voir que dès début Août, le périph s’est vidé. Quel bonheur d’arriver le matin à l’entrée et de voir la mention « Périph fluide ».


Voies sur berges : le scandale d’une fermeture idéologique


La seule qualité que je reconnaisse à Delanoë depuis son arrivée à la Mairie de Paris, c’est sa constance dans la médiocrité de ses décisions. Avec lui, il n’y a jamais de bonne surprise, il ne nous étonne jamais, c’est toujours la même ligne politique : tout pour les touristes et les bobos et rien pour ceux qui font vivre la France. Dans ces conditions, il n’y a rien d’étonnant à ce que les voies sur berges aient été fermées de manière définitive côté rive gauche hier. Il faut dire que les médias, France 3 IDF en tête, ont très largement soutenu ce projet, occultant régulièrement l’entrave inacceptable pour la circulation que constituait ce projet. La droite parisienne a comme à son habitude été très molle. Entre Lamour qui demande un comptage et Dati qui s’interroge sur le temps de parcours des véhicules de secours, on s’attendait à une opposition un poil plus motivée pour défendre les parisiens.


Delanoë s’en prend encore une fois aux automobilistes


Non content de son bilan désastreux en matière de transports, Delanoë a décidé de s’en prendre une nouvelle fois aux automobilistes. Il veut instaurer un péage aux portes de Paris pour taxer les véhicules. L’idée revient régulièrement sur le tapis depuis 10 ans mais là, il est assez précis. Il voudrait d’abord interdire les véhicules les plus anciens puis les diesels puis mettre en place un péage pour les autres. Ces mesures sont bien entendues anti-sociales car les véhicules les plus anciens appartiennent le plus souvent à des ménages dans le besoin. On roule rarement dans une voiture vieille de 20 ans par plaisir.


La circulation sur la voie Georges Pompidou


Il y a quelques mois, Delanoë et sa grande copine Hidalgo se sont lancés dans l’un de ces projets fous dont seuls eux ont le secret : mettre des feux tricolores sur la voie Georges Pompidou. De quoi bien faire chier les automobilistes mais en aucun cas faire plaisir aux piétons puisqu’ils sont très rares à vouloir la traverser. Moi ça m’a hérissé le poil car c’est un non sens au niveau de la régulation du flux mais bon comme je la prends rarement, je ne me suis pas lancé dans une entreprise de destruction massive via le blog. Il se trouve qu’hier soir, je devais la prendre. Et il y avait un accident. Pas un petit accident, un gros!


Autolib : nouveau revers pour Delanoë


Pour ce pauvre Delanoë, l’aventure Autolib est en train de tourner au cauchemar. Alors que le service peine à trouver une clientèle depuis son lancement, il se retrouve aujourd’hui menacé par une décision de justice. Europcar avait poursuivi la Mairie de Paris pour contrefaçon. En effet, Europcar possède une marque « Autoliberté » qui correspond à un service un peu similaire et la justice a donc condamné la mairie de Paris à cesser d’utiliser la marque Autolib sous un mois avec une astreinte. La Mairie de Paris a donc un mois pour changer le nom du service et modifier tous les affichages. Autant dire que cela va être très serré et que cela va coûter une petite fortune, probablement quelques millions d’euros.


Autolib : le fiasco de Delanoë


Vous n’avez pas pu les rater, ces voitures fleurissent un peu partout dans Paris avec un slogan mensonger : zéro pollution. Comme si une voiture électrique n’était pas polluante. C’est oublier un peu vite que la production d’électricité est une activité très polluante et que donc même si ces voitures n’émettent pas de gaz d’échappement, leur utilisation représente quand même une pollution. Mais bon, après tout, les slogans douteux, Delanoë, il adore, il n’en est pas à son coup d’essai. Le problème, c’est que son idée d’Autolib est un véritable fiasco commercial. Alors qu’il faudrait 200.


Autolib déjà controversé


Cela fait à peine deux jours que le service Autolib est en marche à Paris que déjà il est vivement critiqué. Lundi soir, une passante a été grièvement blessée dans le 12e alors qu’elle traversait un passage piéton. Apparemment, elle n’aurait pas entendu la voiture arriver. Il faut dire que les voitures électriques sont très silencieuses, ce qui est à la fois un atout en terme de pollution de sonore mais aussi un gros handicap en terme de sécurité routière. Autre problème, les stations Autolib souffrent des mêmes problèmes que les stations Velib. Certaines sont complètement pleines (plus de place à l’arrivée) alors que d’autres sont désespérément vides (plus de voiture à louer).


Autolib, vélib, grandeur et décadence à Paris


S’il y a bien une chose qu’on ne pas retirer à Delanoë, c’est d’être un petit malin. En 10 ans, il est parvenu à modifier radicalement la physionomie de la ville de Paris, malheureusement au détriment d’une majorité de parisiens. Tout cela a commencé avec les voies de bus, toujours plus larges et toujours aussi vides. Delanoë les a élargies, marquant ainsi sa première victoire dans sa guerre contre l’automobile. Ensuite, il y a eu les voies cyclistes imposées partout en dépis du bon sens, y compris à contre sens, soit disant pour améliorer la sécurité. Après, il y a eu les places de transport de fonds, soit disant pour améliorer la sécurité des transporteurs, une idée louable mais disproportionnée, on bloque des milliers de place de parking pour une utilisation de quelques minutes chaque semaine, on pouvait peut être faire autrement… Puis il y a eu la couverture du périphérique, qui a duré des années avec des travaux très impactant pour couvrir quelques centaines de mètres, bref aussi inutile que stupide.


Complètement fou!


Le conseil de Paris vient de voter un voeu visant à réduire la vitesse à 70 Km/h sur le périphérique. Voilà une initiative aussi populiste que folle. La réduction de la vitesse va avoir un impact direct sur le traffic et les embouteillages. Le périph est déjà complètement congestionné et inadapté au flot de véhicules qu’il doit supporter. Alors qu’il faudrait augmenter la vitesse (on avait évoqué un passage à 90 Km/h il y a quelques années) et doubler le nombre de voies, la mairie de Paris veut réduire la vitesse. Je me demande pourquoi ils ne proposent pas l’installation d’une voie de bus dessus, cela serait sûrement très utile.


Le racket du STIF


Le STIF vient de valider une nouvelle explosion des tarifs des transports en commun en île de France. Après 3,9% d’augmentation en 2010, l’augmentation sera de 2,7% en 2011. Je suis scandalisé par cette mesure inacceptable adoptée par le STIF actuellement tenu par le PS et Europe Ecologie les Verts de rage. Il est très intéressant de constater que ceux qui rendent la vie des automobilistes impossibles en contraignant toujours plus la circulation automobile sont les mêmes qui augmentent les tarifs des transports en commun. Bien entendu, pendant ce temps, la qualité de service est toujours en berne. Je pense qu’à un moment, il faudra que les hommes politiques qui ont pris ces décisions soient rendus comptables devant le peuple français au delà de leur mandat.


Les transports en IDF


La Cour des Comptes vient tout juste de publier un nouveau rapport au vitriol sur la qualité des transports en Ile de France. Ce rapport est dans la droite ligne d’un précédent rapport déjà accablant. Pour une fois, on ne pourra pas taxer le gouvernement de s’en prendre aux transports publics puisque ce rapport a été rédigé par la Cour des Comptes qui est présidée par Didier Migaud, un socialiste. Ce rapport n’est donc pas partisan. Il pointe les lacunes de la SNCF et de la RATP depuis des années : réseau inadapté à la demande faute d’investissements réguliers de la part des opérateurs qualité de service dégradée, notamment sur la ligne 13 et le RER B investissements mal gérés Le rapport met lourdement en cause la gestion du STIF qui ne joue pas pleinement son rôle d’organisateur des transports. En clair, le STIF est beaucoup trop laxiste avec la SNCF et la RATP qui n’auraient pas payé la moindre pénalité malgré la mauvaise qualité de service depuis la mise en place du système de bonus/malus en 2000.


Voies sur berges : le projet de trop


Hier soir, le journal de propagande locale de 19h sur France 3 nous apprend que la municipalité a engagé une grande concertation publique pour rendre les voies sur berges complètement piétonnes. On reproche souvent à Sarkozy d’être proche des médias, ce qui est sûr, c’est que sur France 3, ils sont très potes avec Delanoë. Pas un soir sans un petit reportage favorable à la municipalité. Même dans le choix des témoignages de riverains dont l’avis était soit disant partagé, c’était vraiment à sens unique. Bref, autant le dire tout de suite, je suis absolument contre et comme le disent les socialistes à propos du projet de réforme des retraites, si je suis élu un jour, je rétablirai la circulation automobile sur les voies sur berges. J’irai même plus loin puisque je les élargirai, tout comme le périphérique.


Paris autorise le stationnement de nuit sur les places livraisons


Cela faisait un bon bout de temps que c’était dans l’air du temps. C’est désormais officiel. A partir du 1er décembre 2010, tout le monde aura le droit de se garer entre 20h et 7h du matin sur les places livraisons. Il y aurait actuellement 9.000 places de livraison dans Paris. 1.


Les transports en IDF : facteur de décroissance


Le cabinet Technologia vient de réaliser une étude très intéressante qui met en lumière l’impact catastrophique des transports en commun sur la santé des franciliens. Ils abordent de manière directe un problème critique engendré par la piètre qualité des transports en commun : le stress des salariés. Les médias passent leur temps à relayer les grèves à répétition des nantis de la RATP et de la SNCF mais il ne parlent pas souvent de l’impact sur les salariés de ces mêmes grèves, comme si c’était un problème secondaire. Il faut dire que les salariés n’ont pas vraiment de moyen d’action pour se faire entendre face à ces prises d’otages à répétition. Si ces grèves permettent d’améliorer le traitement des fonctionnaires de la RATP et de la SNCF, elles ont un impact énorme sur les salariés et donc sur les entreprises et l’économie française. Les salariés sont stressés, irrités et souvent en retard.


Très drôle…


Je vais vous raconter une petite histoire qui m’est arrivée l’autre jour alors que je rentrais chez moi. J’arrive devant l’entrée du parking dans la rue et là, je trouve une voiture d’artisan garée devant la porte. Je klaxonne un peu et personne n’arrive. Au bout de quelques minutes, j’appelle la Police pour qu’elle vienne retirer la voiture. Au bout de 45 minutes et 3 appels, toujours pas de police, l’artisan finit par arriver. Je le sermonne en lui expliquant que ce n’est pas une place de parking, que cela fait 45 minutes que j’attends.


Les affres de la ligne 13 du métro


Voici une note écrite par Mastador sur la ligne 13… Hier matin, la ligne 13 était à nouveau bloquée! Voilà bien longtemps que tout le monde réclame le doublement de cette ligne qui relie Paris au 93. Tout le monde, non! mais ceux qui doivent l’emprunter pour aller travailler: comme chacun sait, ce ne sont pas les plus riches! Voilà bientôt dix ans que Jean-Paul HUCHON est à la tête de la région Ile-de-France, une des plus importantes et des plus riches d’Europe. Certains disent même la plus riche.


Le retour du péage urbain


Galouzeau avait défendu l’idée il y a deux ans déjà. Il est aujourd’hui devant le tribunal pour s’expliquer sur l’affaire Clearstream. Et voilà qu’un sénateur, Louis Nègre, vient de rédiger un amendement pour permettre des expérimentations sur le péage urbain. Jean-François Lamour nous expliquait hier sur France 3 les vertus du péage urbain. J’ai cru que j’allais avaler ma télécommande… En effet, voir Jean-François Lamour nous parler du péage urbain alors qu’il roule dans une grosse Peugeot 607 de fonction avec chauffeur (je l’ai vu il y a quelques mois un matin sortir de chez lui en partant au boulot), c’est un peu symptomatique de ces hommes politiques déconnectés de la réalité qui voudraient imposer aux gens un exemple qu’ils sont incapables de montrer au quotidien. Conclusion, tant que je ne verrai pas Jean-François Lamour sur un Vélib pour aller à la Mairie de Paris, inutile qu’il me parle du péage urbain, il n’a aucune crédibilité sur le sujet.


La folie des grandeurs…


Tramway T3, reconstruction du stade Jean Bouin, HLM, Paris Plage, Bertrand Delanoë souffre d’un mal bien français qui atteint régulièrement les hommes de pouvoir : celui de la folie des grandeurs. Je passais hier près du chantier d’extension du tramway dans le 12e. C’est complètement délirant. Le chantier était à l’abandon, un samedi après midi. Pas un seul ouvrier sur le chantier! Il paraît que c’est un chantier prioritaire, de 8h à 16h, du lundi au vendredi… En dehors de ces horaires, il ne s’y passe rien.


Microsoft déménage à Paris


Microsoft fait sa publicité sur le périphérique depuis peu. A l’instar de grandes firmes comme Pfizer, Sanofi ou encore Icade, Microsoft a décidé d’installer son siège social français au bord du boulevard périphérique à la hauteur d’Issy les Moulineaux, juste après la Seine. Tous les employés de Microsoft en Région Parisienne ont commencé à converger vers Eos, ce nouveau bâtiment fraîchement sorti de terre aux normes HQE. C’en est donc fini des locaux des Ulis, à plus de 25 kilomètres de Paris. Je pense que les employés qui ont acheté une maison au fin fond de l’Essonne doivent tirer la tronche. Il va falloir songer à louer un appart dans Paris, la maison dans l’Essonne devenant alors la maison de campagne pour se rappeler de la bonne époque 😉 Microsoft rejoint un quartier d’affaires en plein développement qui va du pont de Garigliano au pont de Sèvres.


Disneyland Paris


Je suis allé l’autre jour passer une journée à Disneyland Paris. C’était une première pour moi car je n’y étais jamais allé depuis l’ouverture du parc il y a plus de 15 ans. Je me souviens de cette ouverture, c’était assez magique à l’époque, la télévision avait fait des émissions spéciales. On avait l’impression que Paris prenait une nouvelle dimension avec l’arrivée de Mickey. La première chose qui m’a frappé lorsque je suis arrivé, c’est l’espace. On se sent tout petit, c’est très très grand.


L’aquarium tropical du palais de la Porte Dorée


J’ai récemment visité l’aquarium tropical du palais de la Porte Dorée. Je vous ai ramené quelques photos plus ou moins réussies prises sur place. Il faut dire que je ne me suis rendu compte qu’au milieu de la visite qu’il y avait un mode « aquarium » sur mon APN. C’est bien pratique pour prendre les poissons en mouvement avec cette lumière spéciale. J’avais un lointain souvenir de cet aquarium. J’y étais déjà allé il y a une vingtaine d’années.


Il est temps de dégraisser…


La Mairie de Paris est l’une des plus grosses entreprises françaises en terme d’emploi. En effet, elle emploie plus de 49.000 personnes! Rendez vous compte, 49.000 agents municipaux pour 2.166.


Revers judiciaire pour Bertrand Delanoë


Bertrand Delanoë vient de se prendre un cinglant revers judiciaire. Le tribunal administratif de Paris a déclaré illégale sa décision de ne plus appliquer le service minimum d’accueil dans les écoles les jours de grève. Je me réjouis de cette décision. Il est scandaleux que Bertrand Delanoë ne se soumette pas de manière régulière à l’application des lois de la République. Le parlement français vote des lois de manière souveraine. Paris n’est pas un état indépendant régit par des lois décidées par Bertrand Delanoë.


Quand Delanoë s’en prend aux parisiens…


Bertrand Delanoë prévoit pour 2009 une explosion de 9% des impôts locaux et la création d’une taxe départementale supplémentaire de 3%. Ce qui est bien en France, c’est que lorsque ce n’est pas la droite qui augmente les impôts au niveau national, la gauche s’en charge au niveau local, ainsi, on est sûrs de se faire plomber, quoiqu’il arrive! Cette hausse des impôts locaux serait liée à la crise immobilière. En effet, la Mairie de Paris, comme beaucoup d’autres, bénéficiait grassement de la spéculation immobilière puisqu’elle touche sur chaque vente les droits de mutation (c’est une partie des fameux frais de notaire dont on ne sait jamais trop à quoi ils servent sinon à augmenter le prix d’un appartement de 5 à 10%). Ces droits de mutation rapportaient 484 millions d’euros en 2001, 940 millions d’euros en 2007 et 847 millions d’euros en 2008 (budget prévionnel). Dans la tendance actuelle avec une chute des prix et du nombde des ventes, Bertrand Delanoë se retrouve avec un trou de plusieurs centaines de millions d’euros dans son budget.


La folie des grandeurs


Certains hommes politiques doivent avec de gros complexes avec leur taille. Pour Nicolas Sarkozy, on image aisément que c’est tout simplement sa hauteur, c’était également le cas pour François Mitterrand. Et voilà que maintenant, c’est Bertrand Delanoë qui semble avoir quelques problèmes en la matière. Comme il présente une taille tout à fait classique, je vous laisse imaginer d’où peut venir son complexe… Il faut bien dire que c’est un problème récurrent qui coûte fort cher à la France. Pour faire face à ces complexes, ces hommes politiques s’amusent à construire toujours plus haut. C’est à celui qui fera mieux que l’autre et dévisagera un peu que l’autre plus un paysage déjà ruiné.


L’OPAC en question


Hier, un adolescent de 14 ans est décédé dans des circonstances dramatiques. Il se trouvait dans un immeuble de l’OPAC (l’office parisien d’aménagement et de construction) lorsqu’il a été mortellement touché par un ascenseur de l’OPAC. Il faut dire que cet immeuble de l’OPAC, datant des années 1930, ne disposait pas d’une protection complète autour de la cage d’ascenseur. J’entends déjà ce soir au journal télévisé Jean-François Gueullette, le directeur de l’OPAC, qui va encore nous servir sa soupe habituelle sur le fait qu’il y a pénurie de main d’oeuvre dans la profession, que ce n’est pas de sa faute si l’ascenseur n’avait pas été protégé. Simplement voilà, l’immeuble date de 1930 et la loi sur la mise en conformité et sécurité des ascenseurs ne date pas d’hier. Maintenant, l’OPAC a du sang sur les mains.


La tour Signal de la Défense


En 2015, la Défense sera dotée d’une nouvelle tour qui mesurera plus de 300 mètres. Cela sera la Tour Signal. Comme s’il n’y avait pas assez de tours à la Défense, on en rajoute une en plus. J’ai travaillé pendant quelques temps à la Défense. Je n’ai jamais aimé ce quartier. Je trouve son architecture très agressive d’un point de vue visuel.


Paris d’hier et d’aujourd’hui


Voici un site très original : Paris d’avant. On y trouve un certain nombre de photos anciennes de Paris avec la photo contemporaine du même endroit. Ceci permet de voir les changements liés à l’évolution de la société. On se rend compte que Paris n’a pas vraiment changé. Les rues sont toujours aussi étroites. Les façades des immeubles sont les mêmes.


C’est reparti pour 6 ans…


Et voilà, sans aucune surprise, Bertrand Delanoë a été élu ce matin par le conseil de Paris à la tête de la ville lumière pour un nouveau mandat de 6 longues années. La bonne nouvelle, c’est que Denis Baupin, l’extrêmiste écologiste, n’est plus adjoint aux transports. Il se retrouve au développement durable. Il y fera sûrement moins de dégâts. La mauvaise nouvelle, c’est que Jean-Yves Mano est reconduit dans son mandat d’adjoint au logement malgré la médiocrité de son bilan précédent (peu de logements vraiment construits, beaucoup de réhabilitations qui ont viré à l’aggravation de l’existant, les nombreux morts dans les incendies de logements insalubres, etc…). Bref, la situation du logement à Paris n’est pas prête d’évoluer dans le bon sens.


La faute à qui?


C’est la faute à Panafion en premier lieu bien entendu! On n’aurait jamais dû lui permettre de se présenter à nouveau. Qu’elle soit maire du XVIIe, pourquoi pas, passe encore. Mais la laisser bénéficier de l’investiture de l’UMP, c’était une connerie. En 2001, elle était la chèvre de monsieur Seguin. En 2008, elle porte une nouvelle fois la responsabilité de la défaite annoncée de l’UMP aux municipales à Paris.


Les chiffres du logement à Paris


Voici un article intéressant trouvé sur place Panafieu qui décortique les vrais chiffres du logement à Paris. Les chiffres depuis 2001 sont accablants pour Bertrand Delanoë. Paris a connu une baisse de 62% des permis de construire. Si cela ne s’appelle pas soutenir la pénurie, je ne sais pas ce que c’est. Paris est complètement à la traîne au niveau du renouvellement urbain. Il faut dire qu’en mettant Jean-Yves Mano en adjoint au logement, Bertrand Delanoë n’a pas choisi quelqu’un capable de créer une vraie rupture dans la politique du logement à Paris puisque sa plus belle réalisation est le nouveau siège de l’OPAC pour plus de 130 M€…


Tocard contre baltringue


A Paris, c’est un peu « tocard contre baltringue ». Le tocard, vous le connaissez, Françoise de Panafieu l’a désigné. Et le ou plutôt la baltringue, c’est celle qui va réussir l’exploit de mener pour la seconde fois consécutive la droite parisienne à la défaite! Franchement, j’en ai marre de cette droite qui n’a rien compris aux attentes des parisiens, qui passe son temps à se tirer des balles dans les pieds et qui mène une campagne transparente. Le résultat? Une réélection quasi certaine pour Bertrand Delanoë.


Paris by night


Vous trouverez ici une jolie photo de Paris by night en haute résolution (adhérent du Modem 56k s’abstenir). C’est très impressionnant, on voit la lumière dégagée par le périphérique. J’ai l’impression qu’il y a un match au Parc des Princes. On voit la Défense dans la perspective de la Tour Eiffel.


Le scandale du nouveau siège de l’OPAC


L’OPAC va inaugurer juste après les élections municipales son nouveau siège. J’espère que vous êtes bien assis au moment de lire ces lignes car vous risquez une attaque cardiaque : l’opération a coûté 131 millions d’euros pour 5.000m² ce qui nous fait un m² à plus de 26.000€! Je crois que l’on bat tous les records! Le nouveau siège sera rue Claude Bernard à Paris dans le Ve arrondissement.


Affiches de campagne


Moi aussi j’ai décidé de soutenir Bertrand Delanoë, à ma manière, avec l’humour cynique qui me caractérise. J’espère que tu apprécieras Bertrand, c’est de bon coeur…


Elu et logé


De droite comme de gauche, beaucoup d’élus et de hauts fonctionnaires profitent depuis des décennies de la bienveillance des bailleurs sociaux parisiens (OPAC, RIVP). Dernière à se faire épingler, Michèle Blumenthal, actuelle maire PS du XIIe arrondissement, qui occupe un logement à loyer libre de l’OPAC. Lorsque l’on sait que la liste d’attente pour avoir un logement social à Paris est longue de 110.000 demandes, on peut s’interroger sur la politique des bailleurs sociaux et notamment du président de l’OPAC, Jean-Yves Mano, qui est également adjoint au logement du Maire de Paris. Je m’interroge également sur la probité de ces élus qui occupent des logements sociaux et donc ne sont pas confrontés aux difficultés de se loger à Paris. Comment peuvent-ils construire une vraie politique du logement alors qu’ils en ignorent les difficultés?


Attentat en plein Paris


Une bombe a explosé ce midi en plein coeur de Paris. Le bilan provisoire est d’un mort et plusieurs blessés. La bombe aurait explosé à proximité de l’ancien cabinet d’avocats de Nicolas Sarkozy. Difficile de dire qui est derrière cet attentat : Al Qaïda, ETA, la piste corse, la piste algérienne, AZF, FARC, ou encore des syndicalistes extrêmistes? Une chose est sûre, ce n’est pas Jacques Martin. Bon je sais, il y a eu un mort, il ne faut pas plaisanter avec cela, je m’excuse.


Triste bilan


Il y a deux ans, Bertrand Delanoë jouait les maires émus devant les caméras après la mort de dizaines de personnes dans l’incendie d’immeubles insalubres à Paris. Il s’engageait à prendre des mesures. Deux ans après, force est de constater que rien n’a vraiment changé. Cette nuit, trois personnes sont mortes dans l’incendie de leur immeuble. Bertrand Delanoë, lis bien cette note et relis encore une fois : « trois personnes sont mortes brûlées! ».


La RATP et vous


J’ai trouvé ce site au hasard d’une recherche sur google. « Vous et la RATP » permet aux usagers de proposer des idées. Un système de vote existe pour mettre en avant les idées les plus intéressantes et parfois, la RATP fait une réponse officielle. Je trouve le principe assez novateur. J’ai quelques doutes sur la réelle volonté de suivre les propositions faites mais au moins, la parole est donnée, c’est déjà cela…


Delanoë? Non merci!


Bertrand Delanoë a récemment indiqué qu’il serait candidat à sa propre succession à la Mairie de Paris. En ce qui me concerne, cela sera « tout sauf Delanoë ». Il a transformé en six ans Paris en un vaste chantier permanent rendant ainsi impossible la vie des parisiens. Entre autres, il y a eu le tramway, la couverture du périphérique, le vélib, Paris Plage et les voies de bus. Et s’il repasse, le phénomène va continuer puisqu’il projette d’étendre le tramway, de couvrir d’autres segments du périphérique et de construire des tours de plus de 37 mètres. Bref, les parisiens vont continuer à vivre dans le bordel généré par ces travaux pharaoniques aux effets discutables.


Velib


Voilà une initiative originale de la Mairie de Paris : mettre à disposition des parisiens des vélos en libre service contre un abonnement de 29€ par an et une redevance de quelques euros pour chaque utilisation supérieure à la demi-heure. Il s’agit de Velib! Si vous habitez Paris, vous n’avez pas pu rater les très nombreux chantiers pour créer les stations. D’ailleurs, je remarque une fois de plus la grande inefficacité des services de la voirie puisque les emplacements des chantiers ont été bloqués jusqu’à un mois avant le début effectif des travaux empêchant ainsi l’accès à des places de stationnement pourtant tellement rares dans Paris. Sinon, je trouve que c’est une bonne initiative, je pense qu’elle aura un certain succès, j’imagine même que cet été, il n’y aura pas de vélib à disposition tellement ils seront pris d’assaut, je suis même à peu près convaincu que le réseau est sous dimensionné (pas assez de stations et pas assez de Velib). Après, il est sûr que cet hiver, il y aura moins de candidats au vélo et donc les courageux pourront probablement en profiter plus facilement.


Ciel de Paris


Voici quelques photos de Paris prise depuis l’avion qui me ramenait de Madrid ce soir. On y voit la Défense et le bois de Boulogne et le Stade de France.


A quoi joue monsieur Delanoë?


En quelques années, monsieur Delanoë a fait de la vie des automobilistes à Paris un véritable enfer. Il est devenu très compliqué de circuler dans Paris. Pourtant, comment faire autrement que d’utiliser sa voiture lorsque l’on a des courses à faire, lorsque l’on travaille en banlieue (et qu’on vit à Paris) ou lorsque l’on travaille à Paris (et qu’on vit à Paris ou en banlieue). Hier, je découvre que l’avenue Marceau, près des Champs Elysées a été passée en sens unique. Il y a une voie de bus énorme dans le sens Alma – Charles De Gaulle et deux voies pour les automobilistes dans l’autre sens. Résultat, c’est un véritable casse tête pour circuler dans les rues autour et trouver une place pour se garer.


Le péage à Paris


Dominique Galouzeau de Villepin défend une idée vraiment nulle en ce moment : celle du péage urbain. Il s’agirait de taxer les véhicules venant de banlieue à l’entrée de Paris ou dans certains quartiers (au centre de Paris?). Je suis absolument contre cette idée liberticide. La rue appartient à tout le monde. On a déjà fait des voies de bus de 5 mètres de large puis des voies cyclistes inutilisées, tout cela a coûté une fortune au contribuable francilien et maintenant, il faudrait taxer les véhicules à l’entrée de Paris?


Allo, y a quelqu’un?


Ce soir, je me décide à appeler le conseil régional d’Ile de France afin d’avoir des éclaircissements sur la durée excessive des travaux de l’A86, notamment au niveau de l’A13 qui me créent quotidiennement des bouchons terribles. J’appelle donc au 01.53.85.53.85, numéro de la Région d’après le site web.


Paris Panoramique


Je suis tombé sur ce site de photographies de Paris. C’est le site d’Arnaud Frich. Il fait des photos panoramiques de Paris. Il a vraiment un grand talent. Ses photos sont superbes.


La pelouse la plus chère de France!


Voilà, j’ai fait mon premier podcast vidéo. Cela n’a pas été sans mal mais il est fini. Il est assez court mais je suis assez satisfait du résultat obtenu grâce au windows movie maker. Cela bouge un peu mais bon faire un traveling avec ma voiture, c’est pas évident 🙂


L’Arc de Triomphe


Ce soir, j’étais sur les Champs Elysées. J’en ai profité pour prendre cette photo de l’Arc de Triomphe.


Ouf!


Claude Goasguen vient tout juste d’annoncer son retrait du deuxième tour des primaires. C’est donc Françoise de Panafieu, sauf mise en examen ou autre mésaventure, qui représentera l’UMP en 2008 pour les élections à la mairie de Paris. Je suis donc assez soulagé car je craignais que l’UMP ne soit représentée par un fantôme aussi absent dans sa circonscription qu’ambivalent dans ses idées. Claude Goasguen a compris qu’il n’incarnait pas ce que les parisiens attendaient et il a donc fait preuve d’un éclair de lucidité plutôt rare, à moins que cela ne soit la peur d’affronter une cuisante défaite qui aurait sonné comme le glas de sa vie politique après avoir paradé pendant des mois en se présentant comme le seul capable d’incarner l’alternative. Non, monsieur Goasguen, vous ne représentez pas l’alternative attendue et espérée par les parisiens et c’est un grand soulagement pour moi de savoir que vos espoirs de pouvoir sont renvoyés aux calendes grecques.


Le choc


Incroyable, alors qu’il n’était crédité que de quelques pourcents dans les sondages il y a quelques mois, Claude Goasguen a réussi à se hisser au second tour des primaires de l’UMP pour la candidature à la mairie de Paris en 2008. Comme vous le savez, Claude Goasguen, c’est un élu que j’aime particulièrement. J’avais déjà évoqué son silence lors d’une note sur le problème du logement à Paris. J’avais ensuite créé un néologisme la « Goasguanerie » rien que pour lui à l’occasion d’une affaire trouble où il s’était encore illustré. J’avais également fait une petite enquête dans son passé. Enfin, j’avais recensé ses absences répétées dans les structures locales.


Claude Goasguen, un élu très absent


Claude Goasguen souhaite devenir maire de Paris. Il faut savoir qu’il est déjà député et conseiller de Paris. Il est élu dans le 16e arrondissement. Fait très intéressant, en 2005, Claude Goasguen n’a pas participé à un seul des conseils de quartier organisés dans le 16e. Tout aussi grave, il n’a participé qu’à 3 conseils d’arrondissement (10/01/2005, 05/04/2005 et 04/10/2005) sur les 11 organisés en 2005. Vous en doutez?


Crêpage de chignons à droite


Bientôt les militants parisiens de l’UMP vont désigner leur candidat pour représenter leur parti aux élections municipales de 2008. Rappelons qu’à cette occasion, Claude Goasguen, Françoise De Panafieu, Jean Tibéri et Pierre Lellouche sont en course pour emporter l’investiture. Ceci donne lieu à quelques crêpages de chignons plus ou moins houleux entre l’arrière garde des différents candidats. Ceci donne surtout une fois de plus une image déplorable de la droite parisienne. Je vous invite donc à participer à cette foire d’empoigne sur les blogs de Roxane et Véronique. Le point de départ de tout cela est une fois de plus, vous l’aurez deviné, une goasguanerie.


De l’extrême droite à la Mairie de Paris


En ce moment, à Paris, la bataille fait rage pour l’investiture de l’UMP pour l’élection à la Mairie de Paris de 2008. Dans cette bataille, Claude Goasguen tente d’exister. Aujourd’hui, ses chances d’obtenir l’investiture semblent minces. Toutefois, il convient d’être vigilant. Et pourquoi me direz vous? Je vais vous l’expliquer, parce que j’ai fait de l’information l’une des priorités de ce blog.


Les Goasguaneries!


Je viens de déposer un nouveau concept : la goasguanerie! C’est une contraction de Goasguen (nom du député du 16e à Paris) et d’ânerie. Alors voilà qu’après avoir promis il y a quelques mois de supprimer les voies de bus s’il était élu maire de Paris dans quelques années, Claude nous sort une nouvelle goasguanerie aujourd’hui sur son blog. Au passage, souvenez vous que Claude Goasguen est conseiller de Paris depuis un certain temps, il était donc déjà là lorsque les voies de bus ont été mises en place. Aujourd’hui, Claude cite un article du Nouvel Obs qui incrimine un récent sondage à propos des primaires à l’UMP. Il faut rappeler que dans ce sondage, Claude était donné bon dernier avec environ 5% des voies.


Couverture du périphérique


En ce moment, il y a des travaux très gênants à Paris. A tel point qu’il est devenu depuis des mois très compliqué de circuler en voiture dans et autour de Paris. Entre le tramway et la couverture du périphérique, la municipalité investit des sommes colossales dans des travaux à l’utilitié réduite. J’ai déjà parlé du tramway dans une note. Je vais maintenant parler de la couverture du périphérique. Tout d’abord, l’impact de ce projet sur le quotidien est immense.


Pour Balkany, les pauvres vivent très bien


Patrick Balkany, maire de Levallois-Perret (92), a un point de vue troublant sur la société française. Je le cite à travers quelques répliques édifiantes : – « Ce que vous appelez les pauvres, je suis désolé de vous le dire, c’est des gens qui gagnent un peu moins d’argent. » – « Ils vivent très bien. » (en parlant des pauvres) – « Nous n’avons pas de misère en France, il n’y a pas de ce que vous appelez les pauvres. » – « Il y a quelques sans domicile fixe qui eux ont choisi de vivre en marge de la société. » Voilà, je pense que ces mots parlent d’eux mêmes, inutile de les commenter.


Le 19e arrondissement est le plus sâle de Paris selon ses habitants


Avec 56% d’insatisfaits, le 19e arrondissement est le quartier de Paris où les habitants se plaignent le plus de la sâleté. Pour le maire PS du quartier, ceci est dû à un manque de moyens. En revanche, pour Yves Contassot, adjoint au maire de Paris chargé de l’environnement que je cite, la raison est différente : « On ne peut pas demander à ceux qui vivent dans des conditions difficiles d’être propres sur la voie publique. » Je suis à la fois choqué et stupéfait par la violence de cette déclaration qui fait état d’un racisme primaire de la part de monsieur Contassot. Il est vrai qu’il est difficile de justifier qu’on préfère utiliser l’argent des parisiens pour refaire plusieurs fois des voies de bus dans le centre de Paris parce qu’elles ne sont pas à la bonne largeur ou entretenir des espaces verts plutôt que d’offrir des conditions décentes de vie aux habitants d’un quartier. Ceci dit, et pour revenir à la phrase de Monsieur Contassot, je la trouve particulièrement trouble.


Le problème du parking à Paris


Rouler à Paris, c’est un problème, à cause des embouteillages qui ralongent inéluctablement le temps de trajet. Se garer à Paris, c’est encore un autre problème! En effet, assez peu d’immeubles disposent d’emplacements de parking pour les occupants. En fait, cela ne concerne en majorité que les immeubles récents construits après 1970. Quelques immeubles construits avant ont des parkings ou des cours intérieures où l’on peut se garer mais c’est très rare. Du coup, à moins d’habiter dans un immeuble récent, c’est bien difficile de garer sa voiture le soir en rentrant du travail!


La vétusté des logements à Paris fait encore des victimes…


Au moins 17 morts et des dizaines de blessés, voilà la conséquence d’un incendie qui a ravagé un immeuble vétuste du 13ème arrondissement de Paris cette nuit. Après le drame de l’hôtel près d’Opéra en Avril dernier, une fois de plus, Paris paye un lourd tribu pour la vétusté de son parc immobilier. J’avais d’ailleurs interpellé le député du 16ème arrondissement Claude Goasguen à ce sujet dans un email il y a plusieurs mois en lui demandant un plan d’urgence pour la remise en état de tous les logements anciens aux normes de sécurité et d’isolation actuelles, cet email est resté sans réponse à ce jour, ceci montre quelle priorité cela représente pour les hommes politiques. Je suis absolument scandalisé par cette situation. Les parisiens payent très cher pour habiter dans des taudis. Cette situation ne peut plus durer.


Paris Plage : la plage la plus chère de France


Et voilà, c’est reparti pour une nouvelle édition de Paris plage! Pour la troisième fois, du 21 juillet au 20 août, nous allons pouvoir profiter de la plage à Paris. Il faut quand même savoir que le coût de l’opération avoisinerait 1,37 Millions d’euros. Personnellement, je trouve la note un peu sâlée. Il y a plein d’endroits à Paris où l’on peut se baigner, plein de parcs où l’on peut se faire bronzer, alors bloquer pendant un mois la voie Georges Pompidou pour permettre à quelques parisiens et quelques touristes d’avoir le plaisir de bronzer en bord de Seine, je trouve que cela fait un peu cher. D’autant plus qu’il y a d’autres endroits en bord de Seine où l’on peut s’allonger et profiter du paysage sans gêner la circulation.


Le tramway à Paris… c’est pas pour tout de suite…


Je me suis rendu ce matin près du pont de Garigliano (limite 15ème/16ème) pour constater le piètre état d’avancement des travaux du tramway parisien qui est censé relier la porte d’Ivry au pont de Garigliano via les boulevards extérieurs. Au départ, le projet était prévu pour se terminer en 2006. Aujourd’hui, la date peu précise de l’automne 2006 pour la mise en service est avancée. Vu l’état d’avancement, il est peu probable que les délais annoncés soient tenus. Comme vous pouvez le constater sur les photos prises ce dimanche matin, le chantier est laissé à l’abandon la nuit et le week end bien qu’aucune habitation n’en soit proche. Autrement dit, travailler sur le chantier 24h sur 24, 7 jours sur 7, ne gênerait personne puisque les immeubles situés sur cette portion du chantier sont des immeubles de bureaux (France 2 et France 3 notamment) et non d’habitations.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier