Comment évaluer la qualité de l’insonorisation phonique d’un appartement?





Comment évaluer la qualité de linsonorisation phonique dun appartement?

L’isolation phonique, c’est un point que j’affectionne particulièrement. De nos jours, lorsque vous achetez un appartement dans un immeuble neuf, vous ne devez pas entendre vos voisins. Vous ne devez pas non plus entendre le bruit des canalisations. Bref, cela doit être le grand silence. Malheureusement, c’est rarement le cas, soit parce que les voisins sont vraiment trop bruyants, soit parce que l’immeuble est mal insonorisé. En effet, bien insonoriser une construction, cela coûte cher.

Alors comment savoir si votre appartement est bien insonorisé? D’abord, renseignez vous sur la date de construction. S’il a été construit avant 1970, aucune garantie, les constructions n’étaient soumises à aucune règlementation à l’époque. S’il a été construit entre 1970 et 1996, c’est en général un peu mieux car la construction est soumise à une règlementation acoustique. Ceci dit, celle-ci n’est pas très contraignante donc si vous êtes sensible, vous pourrez penser que l’appartement est incorrectement isolé alors qu’il est conforme à la norme en vigueur lors de sa construction. Après 1996, une nouvelle règlementation acoustique (NRA) est entrée en vigueur. Elle est beaucoup plus contraignante que l’ancienne. En 2000, une directive européenne est venue compléter la NRA au niveau des indices et des méthodes de calcul.

Ceci dit, les immeubles construit avant 1900 ont bonne réputation au niveau acoustique. En effet, les murs étaient plus épais à l’époque et l’isolation était donc assez bonne. Entre 1900 et 1970, c’est pas terrible en général. De 1970 à 2000, il y a de tout. Et après 2000, c’est parfois un peu mieux.

En fait, il faut prendre en compte le revêtement utilisé pour les sols. Si c’est du parquet, il y a un très gros risque d’entendre le voisin du dessus marcher au dessus de sa tête. Je ne vous raconte pas ce que cela devient si ce voisin a de jeunes enfants qui courrent sur ce parquet, c’est terrible. Si le parquet est monté sur lambourde, c’est souvent pire car cela résonne. La moquette est donc le meilleur choix même si niveau entretien, c’est un peu plus lourd. Notez que certaines copropriétés proscrivent l’utilisation du parquet à cause du bruit. Le carrelage est aussi assez bruyant, notamment avec les bruits d’impact.

Au niveau des fenêtres, si l’on est sur rue, il faut du double vitrage. Attention, il y a plein de sortes de double vitrage avec beaucoup d’épaisseurs différentes. Il faut aussi que le châssis des fenêtres soit en bon état car s’il est un peu voilé, le double vitrage ne sert à rien.

A part cela, il faut observer la disposition des pièces, si la chambre est collée à la salle de bains ou le WC du voisin, vous risquez d’entendre l’eau dans les canalisations ou la baignoire qui se remplit. Si la cage d’ascenseur est collée à votre appartement, vous entendrez le va et vient de l’ascenseur, surtout la nuit.

Le dernier étage est souvent l’idéal pour le bruit. On entend moins le bruit de la rue. On n’a pas de voisin au dessus de sa tête, bref, c’est presque l’idéal même si l’idéal en matière de silence, c’est la maison individuelle à la campagne.

Comment évaluer la qualité de linsonorisation phonique dun appartement?Sommaire de mon guide du choix d’un appartement




13 commentaires pour “Comment évaluer la qualité de l’insonorisation phonique d’un appartement?”
  1. Draky dit :

    C’est marrant, la dernière option est celle vers laquelle je compte m’orienter d’ici quelques temps :)
    Et mon appartement actuel, fini de construire en 2004 est bien insonorisé latéralement (murs qui entourent en béton + double vitrage assez épais).

  2. Toto140 dit :

    Et des appartements qui ont toutes ses qualités, c’est-à-dire un bon revêtement et une bonne disposition, en France, y en a pour quelle proportion? 1%???? ou alors c’est juste parce que ceux qui se sont trouvés un appartement bien insonorisé ne le revendent jamais??

  3. Olivier dit :

    En effet, il n’y en a pas des tonnes car le parc immobilier en France souffre d’un gros problème de renouvellement. Le parc est vieillissant. Il y a relativement peu d’immeubles très récents (construits après 1996). Le parc est surtout composé d’immeubles du début des années 1900 et des années 1970…

    Maintenant, en cherchant bien, on trouve. Au pire, on peut toujours faire réaliser des travaux (mais c’est pas donné).

  4. Gilles dit :

    Bah c’est aussi que les normes ne sont pas contraignantes sur ce point particulier.
    J’ai habité dans un HLM neuf (construit début 2004) et la seule isolation correcte était… le double vitrage des fenêtres en PVC de qualité elles aussi correcte.
    Pour le reste hein c’est du béton qui entoure l’appartement c’est tout.
    L’accent est plus mis, mais c’est un autre sujet, sur l’accessibilité aux handicapés (F3 donc pas trop grand mais utilisable en fauteuil roulant !).
    De toute façon, déjà, si les gens respectaient les autres, y’aurait pas de soucis (entre la pause de clou à 8h du mat le samedi ou les gosses qui hurlent car les aprents s’en occupent pas…).

  5. Olivier dit :

    Les normes ne sont effectivement pas très contraignantes et apparemment moyennement suivies pour ce qui est de l’isolation phonique.

    Et je suis bien d’accord, c’est aussi une question d’éducation avant tout.

  6. Célia dit :

    Article intéressant, qui pointe bien LE problème de l’achat d’un appartement.
    On ne néglige souvent, ou on fait avec; mais l’isolation est primordiale.
    On peut trouver un appartement au bon prix, bien situé, surface correcte, ..bref avoir un vrai coup de coeur mais attention aux déconvenues, lorsqu’on achète un appart, on s’endette auprès de la banque et on se *marie* avec ses voisins.
    J’en fait l’expérience, mes voisins du dessus ont des jeunes enfants qui jouent aux billes sur du parquet (!), la moindre petite soirée entre amis devient une big fiesta, et le « tire de chasse d’eau » aussi bruyant que les chutes du niagara… Bref la pollution sonore est un grand P.
    A la longue c’est très irritant, et l’on rêve que les enfants bruyants grandissent, que les couples bruyants divorcent, que le camion de la voirie tombe en panne mais surtout on se dit qu’une maison c’était peut être mieux.

  7. Olivier dit :

    De ce point de vue, la vie en appartement peut très vite tourner au cauchemard. Le problème est que l’on ne choisit pas ses voisins. Ils peuvent changer dans le bon comme dans le mauvais sens.

    Habiter en dernier étage peut être une solution, cela évite d’avoir du bruit au dessus (même si parfois il y a le pb de la VMC ou du moteur de l’ascenseur).

    Sinon, la maison individuelle non mitoyenne est aussi une solution. Mais dans ce cas, attention aux tondeuses :)

  8. Antoine dit :

    Il y a aussi un point qui me parait important, concernant l’isolation phonique: c’est la qualité et l’épaisseur des murs. On peut installer le triple vitrage phonique le plus cher, mais si les murs extérieurs ou entre appartements sont fins, on entendra toujours un camion qui passe dans la rue ou un train, et l’isolation complémentaire des murs de l’intérieur coûte assez cher et prend de la place sur la surface des chambres…

  9. Olivier dit :

    C’est tout à fait exact. Il ne sert à rien de mettre un triple vitrage si les murs ne disposent pas d’une isolation offrant des performances acoustiques équivalentes.

  10. Laetitia dit :

    Bonjour, une question, pouvez vous garantir que ne pas entendre ses voisins du dessus est la « norme » pour un logement neuf ? Mon appartement a été livré fin mars 2013, il n’est pas encore meublé (donc résonne assez pour l’instant) mais j’entends clairement le bruit des pas de mes voisins, avec et sans chaussures, meubles qui sont traînés etc…et ça vibre également, d’autant plus que ma chambre est à côté de l’ascenseur et de l’escalier dont la porte claque très fort. Est-ce « normal » dans le sens ce sont des bruits auxquels s’attendre en communauté ou peut-il s’agir d’une malfaçon ? J’hésite à recourir à des mesures envers l’entrepreneur s’il ne devrait s’agir que de désagréments auxquels je serais « hypersensible ». Cependant je réside encore pour l’instant dans un vieil immeuble historique et ai presque l’impression qu’il y a moins de bruit d’impact dans cet immeuble que dans le neuf. Merci pour votre considération

  11. Olivier dit :

    Bonjour,

    Si les voisins du dessus utilisent un marteau piqueur, aucune isolation ne permettra de t’empêcher d’entendre cela. Néanmoins, par rapport à ton vieil immeuble, l’isolation devrait être significativement meilleure.

    Si l’isolation n’est pas conforme, tu peux engager une procédure contre le constructeur afin d’obtenir une remise en l’état ou une indemnité compensatoire du désordre. Il faut savoir que si tu revends ton bien à un moment, il sera sensé répondre aux normes en vigueur au moment de la construction. Donc si tu tombes sur un acheteur sensible au bruit et qu’il se rend compte que tu lui as vendu un bien qui n’est pas conforme aux normes, il pourra se retourner contre toi. Après, tu pourras toujours te retourner contre le constructeur si la garantie n’est pas échue…

    Bref, c’est très difficile de te dire comme ça si ton isolation est conforme ou pas. Le mieux serait peut être tout simplement de le faire vérifier par un expert si tu as un doute. Cela te coûtera quelques centaines d’euros pour avoir une expertise opposable ensuite.

  12. Rod dit :

    hello

    je suis tombé sur un super bien à St Malo, un appart dans un immeuble de 1900. 2e etage sur 2, rue pas trop passante, belle surface (60m2) et tout et tout … la premiere visite, plutot nickel. A la contre visite, dans le sejour (sol parquet, avec un lino imitation parquet), les 2 voisines du dessous ont parlé et là … j’ai tout simplement cru qu’elles faisaient la contre visite avec nous ! Tout passait à travers le plancher.

    Question toute bete : le bien est plutot cool (160 000 negociable à mon avis à 150 000) : penses tu d’experience, de memoire, d’anecdote qu’on puisse insonoriser le sol de telle maniere qu’on entende plus rien du tout ? Les murs font plus de 40cm d’épaisseur, donc pour le coup, il n’y aurait que le sol à travailler … mais apres, n’y a pas un pb de solidarisation entre le plancher et le mur qui recoit les poutres ? Bref, bien dommage (surtout à ce prix, surtout dans cette ville)

  13. Olivier dit :

    Bonjour,

    Je pense que si le niveau sonore était tel que tu avais l’impression qu’elles étaient dans la pièce, tes chances d’insonoriser complètement la pièce sont proches de zéro…
    Dans la situation actuelle, il est probable que les murs, bien qu’ils soient épais, transmettent une bonne partie des bons. Le lino imitation parquet est pire que le parquet pour la transmission des sons aériens et juste un peu meilleur pour la transmission des chocs. En fait, le problème d’un sol en revêtement PVC, c’est que c’est souvent juste un bout de plastique donc pour les chocs, cela n’entraîne pas la résonnance que tu peux avoir avec certains parquets mais ça n’isole pas du tout des bruits aériens (discussions, TV, etc…).

    Bref, si tu recherches du calme, je te conseille de fuir… Et de toutes façons, de bons travaux d’isolation, c’est plusieurs milliers d’euros…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier