Immobilier

Pour un moratoire sur le logement social

J’ai toujours été très défavorable à la construction de logement social en France. Je me réjouis de voir que les politiques suivent enfin mon avis précurseur sur le sujet. Un certain nombre de français sont tellement assistés qu’il faudrait leur fournir un logement, un salaire garanti, de nombreuses vacances, une protection sociale, une retraite prématurée et plus si affinités… Bref, je pense que l’on n’a plus les moyens et qu’il convient de remettre profondément en cause ce modèle qui a engendré un déficit qu’il faudra plusieurs générations à rembourser. 20% de logements sociaux, cela ne fait absolument aucun sens, pourquoi pas 50 ou 100%? Le logement social, c’est le symbole même des privilèges français. Au nom de quoi certains français pourraient obtenir un logement au tiers du prix du marché grâce aux impôts d’autres français?


L’explosion de la bulle immobilière

C’est désormais une réalité, largement accentuée ces dernières semaines par la crise financière internationale, la bulle immobilière est en train d’exploser en France. Hier soir, j’ai regardé un reportage à ce sujet sur France 2 qui démontrait l’ampleur d’un phénomène dont l’ampleur n’avait visiblement pas été anticipée par les professionnels du secteur ce qui montre sa soudaineté et sa brutalité. Ainsi, on voyait un promoteur, incapable de terminer ses chantiers et de livrer les appartements vendus des mois auparavant faute d’une trésorerie suffisante pour régler les entrepreneurs. Ce manque de trésorerie était dû à un stock important d’appartements invendus, preuve que la crise n’avait pas été anticipée. Autre point, tout aussi dramatique, celui des personnes prises dans l’engrenage des crédits relais qui se retrouvent avec deux biens à rembourser. Là encore, on voyait leur désarroi face aux agents immobiliers leur conseillant de casser les prix pour réussir enfin à vendre leur bien.


La faillite du dispositif « De Robien »

Vous avez sûrement entendu parler du fameux dispositif « De Robien ». Il permet de bénéficier d’un crédit d’impôts si vous louez un bien neuf avec un loyer encadré pendant les neuf années suivant sa construction. Lorsque la loi a été votée il y a quelques années, la crise de l’immobilier était au plus haut. Ce dispositif d’urgence devait permettre de mettre rapidement sur le marché des biens neufs à des loyers limités. Le problème est que comme tout dispositif, il a des failles et un certain nombre de promoteurs peu scrupuleux ont surfé sur la vague de la crise immobilière pour sur-vendre des biens dans des régions ne souffrant pas vraiment d’une pénurie. Il y avait ce soir dans l’émission « envoyé spécial » sur France 2 un reportage sur le sujet.


La baisse continue

C’est le troisième mois consécutif de baisse pour les prix des appartements en France. C’est désormais une certitude, nous sommes bien face à un éclatement de la bulle immobilière. Je vous invite à lire la lettre de conjoncture de la FNAIM pour le mois de septembre 2007. Espérons que la baisse continue et s’accentue.


La baisse continue

Deuxième mois consécutif de chute pour les prix de l’immobilier en France, c’est ce que confirme la lettre de conjoncture de la FNAIM. Nous sommes donc bien face à un début d’explosion de la bulle immobilière. J’espère que la baisse va continuer et que les loyers vont suivre cette tendance de manière naturelle. Sinon, pour rester dans l’immobilier, je voyais l’autre jour un reportage sur les HLMs sur France 2. On y voyait notamment comment se faisait l’attribution des logements en commission. C’était vraiment très drôle.


L’explosion de la bulle

J’ai envie de dire : « enfin! ». Les prix de l’immobilier en France ont atteint des sommets en 2007. Depuis Juillet 2007, la baisse est amorcée comme l’indique la lettre de conjoncture de la FNAIM sur le sujet. Ceci est très révélateur d’une tendance forte. A une période où le marché de l’immobilier est naturellement dynamisé par une demande importante du fait des mutations de fin d’année scolaire, cette baisse est le début du dégonflement attendu de la bulle immobilière.


Comment évaluer le juste prix d’un appartement à louer ou à acheter?

Un appartement comme tout bien de consommation a un prix, que cela soit pour sa location mensuelle ou pour son achat. Il faut donc évaluer ce prix afin de ne pas payer trop cher un appartement par rapport au marché. Payer trop cher un appartement par rapport au marché, c’est prendre un risque de moins value ou de plus value inférieure en cas de revente future. Dans le cas de la location, comme les loyers sont révisables de manière annuelle, si vous partez sur un loyer déjà surévalué, vous allez subir chaque année l’impact de ce surcoût. Alors comment savoir quel est le bon prix? Il n’y a pas de recette miracle encore une fois mais un certain nombre de techniques qui vous permettront de vous faire une idée du juste prix.


Comment en savoir plus sur un bien sans demander à son propriétaire?

Voilà une autre bonne question. Vous avez sûrement plein de questions que vous vous posez par rapport à l’appartement qui vous intéresse mais vous vous demandez comment obtenir une réponse sincère. Le propriétaire souhaitant vous vendre ou vous louer son bien ne sera probablement pas très objectif ou pas très sincère, vous avez donc besoin de trouver d’autres personnes capables de vous renseigner par rapport au bien. Bien entendu, le propriétaire peut vous fournir dans un premier temps une réponse mais si la question est importante, il est primordial de pouvoir recouper sa réponse. D’autant plus que sur certains aspects, la perception de chacun entre en ligne de compte et donc la réponse apportée peut varier d’une personne à une autre. Prenons par exemple le cas de la tranquilité d’un appartement.


Comment réussir son déménagement?

Réussir son déménagement, c’est bien choisir son déménageur. Pour les déménageurs, c’est comme pour tous les corps de métier, il y a du bon et du très mauvais. Vous pouvez très bien tomber sur un déménageur professionnel qui va être courtois et va prendre soin de votre mobilier comme tomber sur un déménageur qui n’est là que pour prendre l’argent de la prestation et va esquinter vos meubles. Comme vous n’avez que 3 jours pour faire une réserve suite à la livraison et que souvent, la disparition ou la casse d’un objet ne vous sautera pas forcément aux yeux, vous avez intérêt à choisir un professionnel sérieux. Cela vous permettra de limiter le risque. La Chambre Syndicale du Déménagement fournit une liste de déménageurs affiliés.


Comment bien choisir un parking?

Le parking, c’est pratique et sécurisé. D’une ville à une autre, d’un quartier à l’autre, il peut être facile ou impossible de trouver une place pour se garer dans la rue à certaines heures du jour ou de la nuit. Avoir un parking est donc la seule solution. Il faut d’ailleurs savoir que dans certains quartiers de Paris, le prix d’un parking peut atteindre plus de 35.000€ à l’achat et plus de 200€ à la location. Alors comment évaluer s’il sera facile ou difficile de se garer dans votre future quartier?


Comment évaluer les charges visibles ou cachées d’un appartement?

Connaître le prix d’un appartement que vous allez acheter ou louer, c’est bien. Mais cela ne suffit pas. En effet, plein d’autres paramètres vont faire évoluer son coût réel au fil du temps. Je vais essayer de les lister ici. Les impôts locaux : La taxe d’habitation sera payée par l’occupant des lieux (locataire si l’appartement est loué ou propriétaire) au premier janvier de l’année en cours. Si l’appartement est vide au premier janvier, le propriétaire peut demander une exonération de taxe d’habitation.


Quel étage choisir?

Encore une fois, votre budget vous guidera le plus souvent dans ce choix car plus on est haut et plus c’est cher. Je ne recommande pas d’habiter en rez de chaussée, la luminosité y sera souvent très faible et si vous donnez sur la rue, tous les passants profiteront de votre intimité. De plus, niveau sécurité, le rez de chaussée est très accessible aux voleurs. Le dernier étage offre souvent une luminosité plus forte. Par temps de grande chaleur, le dernier étage peut poser problème, il fait souvent plus chaud sous les toits l’été. Il faut bien vérifier l’isolation aussi car le dernier étage est souvent sujet aux infiltrations de pluie.


Quelle orientation par rapport au soleil retenir?

Comme vous le savez, le soleil se lève à l’est et il se couche à l’ouest. Avoir une bonne exposition au soleil, c’est agréable car cela rend l’appartement beaucoup plus lumineux. Sachez que c’est un point essentiel car un appartement sombre aura beaucoup plus de mal à trouver preneur. De plus, lorsqu’un appartement est bien exposé au soleil, la température intérieure de l’appartement sera plus importante toute l’année (jusqu’à 3-4 degrés de plus). De la même manière, la luminosité sera plus importante le soir et donc vous n’aurez pas à allumer vos éclairages aussi tôt que dans un appartement peu ensoleillé. De tout cela, vous retirerez des économies d’énergie assez importantes.


Quel quartier, quel environnement choisir?

Le quartier est un point très important. Je pense que c’est probablement la première chose à étudier lorsque l’on veut choisir un appartement car le prix de l’appartement dépendra en partie du quartier. Ensuite, il faut savoir que d’une rue à l’autre dans un même quartier, il peut aussi y avoir des différences de prix assez importantes et même parfois au sein de certaines rues assez longues. Dans une ville, vous aurez différents types de quartier. Un certain brassage des populations est presque toujours observé mais on retrouve quelques dominantes. Je vais là encore prendre la cas de Paris que je connais un peu.


Quelle vue choisir?

La vue, c’est quelque chose d’important. On ne s’en rend pas forcément compte au début mais vous allez être face à cette vue pendant des années le plus souvent et en général, la vue ne change pas trop. Parfois, quelques immeubles viennent s’ajouter au paysage mais la vue ne change pas trop. Tout d’abord, sachez le, une belle vue a un prix. Rien que le fait d’apercevoir la cîme de la Tour Eiffel depuis les fenêtres d’un appartement parisien est un argument souvent mis en avant par les vendeurs. Alors imaginez lorsque l’on peut voir la Tour Eiffel à partir de son premier étage, là, les prix s’envolent!


Comment évaluer la qualité de l’isolation thermique d’un appartement?

L’isolation thermique d’un appartement, c’est important en hiver quand il fait très froid mais aussi en été par temps de canicule. Un appartement disposant de baies vitrées sera moins bien isolé qu’un appartement avec des petites fenêtres. En effet, le verre est une matière assez conductrice au niveau thermique. Ainsi si vous êtes proche d’une grande baie vitrée en hiver, vous aurez souvent une sensation de froid bien que celle-ci soit fermée. Il y a plusieurs solutions pour réguler la température intérieure et ne pas trop souffrir des variations extérieures. La première est d’utiliser du double vitrage thermique.


Comment évaluer la qualité de l’insonorisation phonique d’un appartement?

L’isolation phonique, c’est un point que j’affectionne particulièrement. De nos jours, lorsque vous achetez un appartement dans un immeuble neuf, vous ne devez pas entendre vos voisins. Vous ne devez pas non plus entendre le bruit des canalisations. Bref, cela doit être le grand silence. Malheureusement, c’est rarement le cas, soit parce que les voisins sont vraiment trop bruyants, soit parce que l’immeuble est mal insonorisé. En effet, bien insonoriser une construction, cela coûte cher.


Comment évaluer la qualité de la plomberie d’un appartement?

La plomberie, tout comme l’électricité, cela peut coûter cher à rénover. Il y a des normes de sécurité à respecter en plomberie. Par exemple, depuis de nombreuses années, l’utilisation du plomb pour les canalisations est interdite à cause des risques de saturnisme. Fin 2013, la teneur maximale de plomb dans l’eau tolérée sera de 10 µg/l. Il faudra donc remplacer d’ici là les canalisations en plomb des immeubles en ayant encore. Aujourd’hui, on retrouve le cuivre, la fonte et le PVC comme matériaux pour les canalisations.


Comment évaluer la qualité de l’installation électrique d’un appartement?

Refaire l’électricité d’un appartement, cela peut coûter très très cher. Il faut donc bien faire attention lorsque l’on achète un appartement à la qualité de l’installation électrique. Lorsque l’on veut juste louer l’appartement, il faut aussi regarder que l’installation ne tombe pas en ruines car même si le propriétaire est censé fournir un appartement conforme au niveau sécurité, c’est loin d’être toujours le cas. Alors voilà les différents éléments à regarder : Les prises : Elles doivent toutes être avec un raccordement à la terre. Comment faire la différence entre une prise sans terre et une prise avec terre? C’est simple, la prise avec terre a un plot en plus que la prise sans terre (c’est le bout rond en métal qui sort au dessus des deux trous).


Faut t’il acheter ou louer un appartement?

That is the question! Je suis sûr que vous vous la posez tous. Il n’y a pas de réponse miracle. La réponse dépend du tempérament de chacun. Je vais donc d’abord lister les avantages et les inconvénients de chaque solution puis ensuite évaluer financièrement les deux cas. Ceci vous permettra de bien évaluer votre situation par rapport à vos besoins et vos possibilités en fonction de l’état du marché.


Suis je prêt pour changer d’appartement?

C’est la grande question que chacun doit se poser lorsque le besoin ou l’envie commence à naître. Il faut d’ailleurs bien distinguer les deux, envie et besoin. Dans un cas, une simple envie de changement peut pousser au déménagement alors que dans l’autre cas, le besoin de changement peut être lié à une mutation, un agrandissement de la famille, etc… Il faut donc bien identifier la cause de ce changement car on verra que cela peut avoir pas mal de conséquences sur le choix final. Par exemple, dans un cas, j’ai envie d’avoir un appartement au dernier étage pour avoir une plus jolie vue car actuellement, je suis au rez de chaussée et je ne vois que la rue. Très bien, je trouve un dernier étage. Ai je bien évalué tous les autres aspects de ce changement?


Comment bien choisir son appartement?

Comment choisir son appartement? Voilà la question fondamentale que je vais traiter dans le nouveau dossier de ce blog. Je vous livre ici tous mes conseils pour acheter ou louer un appartement. Je ne parlerai pas dans ce dossier du choix d’une maison car je n’ai aucune expérience sur le sujet. Pour financer l’achat de votre apparement, n’hésitez pas à parcourir mon autre dossier sur le prêt immobilier. Choisir un logement, cela ne s’improvise pas.


La BCE augmente son taux directeur

La Banque Centrale Européenne (BCE) a relevé aujourd’hui son principal taux directeur à 2,25%. Ceci représente sa première augmentation depuis cinq ans. Cette hausse est vue comme un risque pour l’économie pour certains, comme un moyen de contrôler l’inflation pour d’autres. Personnellement, je n’ai pas d’avis particulier sur la question, une fois n’est pas coutume! Je pense que la remontée de ce taux va très probablement rapidement avoir une incidence sur les taux d’intérêts pratiqués par les banques dans le cadre des prêts immobiliers. On peut donc s’attendre à une légère remontée de ces taux qui avaient atteints ces derniers mois des niveaux historiquement bas.


Le guide du crédit immobilier

Pour tous ceux et celles qui veulent se lancer dans l’aventure de l’achat d’un bien immobilier, je vous invite à lire les différents articles que j’ai réalisé sur le prêt immobilier. Ces articles racontent mon expérience et vous permettront d’éviter certaines erreurs, d’être bien conseillé et de trouver rapidement la bonne solution pour le financement de votre acquisition via un prêt immobilier adapté à vos besoins. N’hésitez pas à lire également mon guide sur le choix d’un appartement. La recherche d’un prêt immobilier est souvent tout aussi complexe que celle d’un appartement En effet, c’est une étape quasi incontournable à moins de payer cash son achat immobilier. Il faut arriver à trouver dans un délai souvent assez court un financement le plus intéressant possible pour que le coût d’un crédit immobilier ne devienne pas un facteur bloquant dans l’achat d’un bien. C’est donc un véritable challenge qu’il convient de préparer en amont.


Où trouver un logement?

Vous cherchez un logement et vous avez bien des difficultés à trouver. Que cela soit pour louer ou pour acheter, voici l’indispensable liste des sites internet d’annonces immobilières. Je les ai souvent utilisé, ils sont très utiles pour trouver le logement de ses rêves et si vous cherchez déjà, vous savez combien il est difficile de trouver un logement. Les sites d’annonces : http://www.citadimmo.fr/ : Moteur de recherche en immobilier simple et intuitif.


Les clauses du contrat

Voici le dernier article de la série que j’ai consacré cette semaine au crédit immobilier. J’espère que ces lectures vous auront apporté quelques éléments de réflexion sur ce sujet complexe. Le contrat de crédit immobilier contient de nombreuses clauses. Les plus importantes sont celles relatives aux remboursements et aux modulations. Il est très important d’être en mesure de négocier la possibilité de rembourser par anticipation et sans frais ou pénalités votre crédit. Ceci vous permettra à l’occasion d’une rentrée d’argent de faire baisser le poids de vos mensualités ou encore de réduire la durée totale du crédit en remboursant une partie ou la totalité du capital restant dû.


L’assurance

L’assurance est nécessaire, elle vous couvrira en cas de problème. Son coût variera en fonction du risque potentiel associé à votre crédit. Les paramètres rentrant en ligne de compte sont donc votre âge, votre santé mais aussi le bien à assurer et les garanties souscrites. En effet, il existe plusieurs options dans les contrats d’assurance. En gros, une assurance vous coûtera entre 0,15 et 0,30% du capital emprunté chaque année que durera le crédit. Pour ce qui est des options, il y a d’abord l’assurance chômage qui se chargera de régler les mensualités si vous perdiez votre emploi.


Les courtiers en prêt immobilier

Le courtier en crédit immobilier est un peu comme le courtier en assurance. Il sert d’intermédiaire entre vous et l’organisme bancaire. Il monte le dossier, le présente aux banques qui lui semblent succeptibles de l’accepter et d’offrir la meilleure proposition en fonction du type de clientèle recherchée. Il s’occupe également de vous proposer une assurance adaptée à vos besoins et il vous trouve un organisme de caution. En gros, il fait pour vous tout le travail de recherche et vous apporte la solution sur un plateau ou presque. Bien entendu, ceci n’est pas gratuit et les frais de dossiers sont souvent un peu plus élevés que si vous passiez en direct avec une banque.


Le cas de la caution

Quand vous contractez un crédit immobilier, la banque va vous demander une garantie lui permettant de revendre votre bien à son bénéfice pour rembourser les mensualités dues si vous ne payez plus vos mensualités. Ceci dit, je vous rassure, la banque ne vous mettra pas à la rue au premier impayé, il en faut un peu plus quand même. En effet, la procédure étant relativement lourde, il faudra quelques impayés avant de se retrouver exproprié. Donc pour rassurer le banquier, vous avez plusieurs possibilités : l’hypothèque, la société de cautionnement et l’inscription en privilège de prêteur de deniers. L’hypothèque est la manière la plus ancienne et la plus classique de garantir votre prêt. C’est aussi la plus chère.


Réduire les frais de notaire

Les frais de notaire, c’est un peu la goutte d’eau qui peut faire déborder le vase ou plutôt votre budget. En effet, à moins que vous n’achetiez un bien neuf, ces frais viendront augmenter de 6 à 8% le coût de l’opération. Je vais donc vous donner deux petites techniques tout à fait légales pour réduire ces frais. La première consiste à payer les frais d’agence directement à l’agence qui vous a présenté le bien. Ceci permet de sortir la comission du prix du bien et donc d’éviter de payer des frais de notaire sur cette comission. L’économie peut représenter plusieurs centaines à quelques milliers d’euros suivant le montant de la comission.


Combien cela va me coûter?

Il y a beaucoup d’idées reçues sur la manière dont est calculé le coût d’un crédit immobilier. Beaucoup de gens croient à tort qu’ils ne vont rembourser que des intérêts au départ et que la banque est libre de dire quand est ce qu’on rembourse des intérêts et quand est ce qu’on rembourse du capital. Tout cela est complètement faux. Le coût des mensualités ainsi que les parts de capital et d’intérêts remboursés chaque mois répondent à une logique mathématique et non une logique commerciale! Concrètement, comment est ce que cela fonctionne? C’est très simple, par exemple, disons que j’emprunte 100.


Quel taux pour quelle durée?

Cet article inaugure une petite série d’articles sur le crédit immobilier qui permet chaque année à bon nombre de français d’accéder à la propriété. Le but est ici de vous faire partager ma petite expérience en la matière. Dans cet article, je vais parler des taux, quel taux choisir, quelle banque choisir, comment obtenir un bon taux, autant de questions auxquelles je vais tenter de répondre clairement et simplement. Tout d’abord, grâce à Internet, depuis des années, on peut avoir une idée des taux disponibles sur le marché. Pour cela, il faut aller sur : Meilleurs Taux. Ce site tient à jour une liste des taux qu’on peut obtenir.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier