18
Avr
06

Quel quartier, quel environnement choisir?





Le quartier est un point très important. Je pense que c’est probablement la première chose à étudier lorsque l’on veut choisir un appartement car le prix de l’appartement dépendra en partie du quartier. Ensuite, il faut savoir que d’une rue à l’autre dans un même quartier, il peut aussi y avoir des différences de prix assez importantes et même parfois au sein de certaines rues assez longues.

Dans une ville, vous aurez différents types de quartier. Un certain brassage des populations est presque toujours observé mais on retrouve quelques dominantes. Je vais là encore prendre la cas de Paris que je connais un peu. Au nord est (19e, 20e), on retrouve les quartiers les plus populaires de Paris (ne voyez aucune connotation péjorative dans ce terme). Ces quartiers sont peuplés en majorité par des familles modestes. Au sud est, le 13e est le quartier « chinois » largement peuplé par des populations d’origine asiatique. Le centre sud de paris (5e, 6e) est un quartier très étudiant le jour. Le Marais (4e) est le quartier « gay ». Le 16e et le 7e sont des quartiers très bourgeois où beaucoup d’appartements sont la propriété de riches étrangers. Le 18e et le 12e sont des quartiers « bobo » : bourgeois bohême. Bien entendu, les quartiers et les populations qui y vivent évoluent avec le temps. Ainsi certains quartiers hier « populaires » sont aujourd’hui devenus « bourgeois ».

L’influence d’une communauté sur un quartier est quelque chose qui ne se voit pas forcément de l’extérieur. Il faut vivre dans le quartier pour bien s’en rendre compte. Par exemple, dans le 13e, on a beaucoup de restaurants et de supermarchés asiatiques. L’influence sur le commerce est forte, c’est évidemment lié à la demande locale.

Côté sécurité, il faut faire attention aux clichés. Ce n’est pas parce qu’un quartier est peuplé de personnes plus riches que dans un autre quartier que ce quartier est plus sûr, bien au contraire. Certaines quartiers à priori sûrs sont en effet la proie de la petite délinquance et du grand banditisme notamment à cause de leur richesse réelle ou supposée. Pour le trafic de drogue ou la prostitution, peu de quartiers y échappent. Les prostituées se regroupent souvent en périphérie des grandes villes ou dans des quartiers bien ciblés. Le trafic de drogue, moins visible, est lui présent dans de nombreux endroits.

Il peut sembler intéressant d’être proche des pompiers, de la police ou d’un hôpital. En fait, il faut mieux ne pas être trop proche si l’on ne veut pas être dérangé plusieurs fois par jour par les sirènes des véhicules d’urgence.

Une fois le quartier choisi, intéressons nous à l’environnement de l’immeuble où l’appartement choisi est situé. Voici les points importants à vérifier selon moi :

  • Proximité des commerces : il est agréable de pouvoir faire ses courses simplement sans avoir à prendre les transports en commun ou la voiture. Ainsi, assurez vous d’avoir un supermarché qui vous convienne à moins de 5 minutes à pied. Il y a souvent des rues très commerçantes et d’autres beaucoup moins. Habiter une rue très commerçante n’est pas forcément un avantage car cela génère beaucoup de bruit et de passage. Par contre, habiter près d’une rue commerçante est pratique.

  • Proximité des transports : Regarder si les transports en commun sont proches. Là encore, c’est un élément de valorisation. Avoir une station de métro à moins de 3 minutes, c’est idéal. Au delà de 10 minutes, c’est problèmatique, notamment quand on a des enfants. Attention, point très important, il faut vérifier que les tracés du métro et du RER ne passent pas dans votre rue ou pire sous votre immeuble car là, vous risquez de vous retrouver confronté à un mini trenblement de terre toutes les trois minutes. On s’en rend pas trop compte en journée mais le soir, cela peut vite devenir énervant.

  • Proximité des écoles : Si l’on a des enfants ou que l’on projette d’en avoir, la proximité d’un établissement scolaire est un atout car cela leur permettra d’y aller seuls et à pieds à partir d’un certain âge.

  • Proximité des loisirs : C’est secondaire mais cela peut être utile, notamment quand on a des enfants. Avoir une boîte de nuit ou un cinéma à proximité, cela peut leur permettre de sortir facilement.

  • Proximité des parcs et jardins : Jeune ou moins jeune, vous apprécierez de pouvoir aller marcher dans un parc dès que le soleil pointera le bout de son nez. Certains parcs sont équipés de plans d’eaux, de pistes cyclables et de jeux pour les enfants.

  • Environnement direct de l’immeuble : Il peut être problèmatique d’habiter un immeuble où le rez de chaussée est occupé par un commerce. En effet, si c’est un bar, il se peut qu’il y ait du bruit la nuit et un va et vient de population assez important. De même, le boulanger commence tôt le matin. Petite rue ou grand boulevard, c’est une question de goût : calme et charme pour l’un, grand espace et vie pour l’autre. Un grand boulevard pourra être très bruyant à certaines heures.

MaisonSommaire de mon guide du choix d’un appartement





5 commentaires pour “Quel quartier, quel environnement choisir?”
  1. raheela dit :

    Nous aimerions vivre a PARIS dans 1 quartier ou il y a des pakistanais et des udous ACTUELLEMENT JE VIS A LYON et je cherche un logement pres du centre commercialet une de l ecole pour mon enfant elle que 7mois il faut que je trouve du travaille pour moi et mon mari il parle tres bien L ANGLAIS et moi le FRANCAIS MERCI DE VOTRE AIDE

  2. Olivier dit :

    Alors un quartier dans Paris où il y ait des pakistanais, j’avoue que je ne vois pas trop… Je suis désolé…

  3. Célia dit :

    J’ajouterai qu’il faut bien se renseigner
    en Région Parisienne et Paris Intra Muros :
    ***Type de transport : le « proche gare » assez évasif des annonces immobilières, cache souvent un gare mal desservie, un train toutes les 20 minutes en heure de pointe, ou train court.
    Ne pas hésiter à se munir d’un chronomètre, pour calculer soit même, le trajet Boulot > Gare > Futur appart, les sites de la SNCF sont aussi 80% fiables mais ne pas hésiter à demander des infos sur la régularité aux voyageurs qui prennent la ligne , que l’on est possible de prendre.
    **au niveau des commerces, il faut faire un tour du pâté de maison, car une petite supérette peut dépanner et s’avérer être fort appréciable mais bien souvent etre excessivement chère, donc il faut voir s’il y a un hyper dans les environs et s’il possède un parking.
    **Les Parcs, dans paris intra-muros peuvent être charmants le jour, mais la nuit peuvent s’avérer de vrais repère de toxicomanes la nuit. Ne pas écouter l’agent immobilier, et préférer faire une petite visite nocturne pour vérifier que le square où vos enfants feront du toboggan, n’est pas le QG des dealers du quartier.
    **Environnement de l’immeuble, une cour intérieure a beaucoup de charme, mais est souvent synonyme d’écho. Donc en été,une fenêtre sur cour, on peut avoir la surprise de faire tomber une casserole dans sa cuisine, et l’écho retentit dans toute l’immeuble.
    Si vous aimez recevoir cela peut être embêtant.

  4. Olivier dit :

    Tout à fait, merci pour tes remarques Célia.

  5. bechirac dit :

    Tu oublies les monuments cultes eglises mosquée synagogue…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier