Santé

La bonne position pour travailler sur un ordinateur


Avoir une position adaptée quand on travaille devant un écran toute la journée, c’est essentiel. Voici quelques trucs et astuces pour en finir avec les mals de dos et la fatigue visuelle. Tout d’abord, il faut vous assurer que vous êtes à bonne distance de votre écran. Ni trop près, ni trop loin! Suivant la taille de votre écran, la bonne distance est de 50 à 60 cm. Un bon test est de tendre les bras, vos doigts doivent frôler l’écran.


Bergé et le Téléthon


Pierre Bergé a décidé de revenir à la charge à propos du Téléthon. Cette fois-ci, il n’y va pas par quatre chemins : « un euro pour le Téléthon, c’est un euro pour les banquiers! ». Il aurait aussi pu dire : « c’est un euro pour les bonus des traders », cela aurait été encore plus populiste et en phase avec la chasse actuelle contre les banques, grand bouc émissaire de la crise! Ce n’est pas la première fois que Pierre Bergé s’exprime de manière très négative vis à vis du Téléthon. Je trouve sa position profondément choquante.


La grippe A


La grippe A de type H1N1 vous fait peur? Si ce n’est pas le cas, c’est que vous ne regardiez pas TF1 ce soir car on a eu le droit à 25 minutes sur la grippe A au journal de 20 heures de Lolo alors qu’il n’y a eu aucun cas avéré en France pour le moment mais comme contrairement au nuage radioactif de Tchernobyl, le virus de la grippe A risque de passer nos frontières, mieux vaut prévenir que guérir. Et comme pour le moment, il n’y a pas de vaccin ou de traitement préventif disponible sur le marché, la seule prévention possible, c’est la communication (avec masque bien sûr)… Plus sérieusement, j’ai un peu l’impression qu’on en fait toute une montagne et qu’on nous promet un cataclysme alors que le virus est moins virulent que celui de la grippe aviaire de type H5N1 et qu’il semble qu’on puisse le traiter avec le Tamiflu pour peu qu’il soit pris assez tôt. Ne perdons pas de vue que la grippe classique saisonnière fait chaque année entre 3.000 et 6.000 morts rien qu’en France.


Zone Interdite sur l’autisme


J’ai regardé hier soir comme presque tous les dimanche soirs M6. L’émission du jour était Zone Interdite consacrée à l’autisme. En France, entre 100.000 et 600.000 personnes (suivant les sources) seraient touchées à divers niveaux par l’autisme. C’est un handicap très lourd mais relativement ignoré du grand public car il est vrai que l’on ne croise pas souvent des autistes en société, leur handicap limitant grandement les interactions sociales.


Atchoum!


Comme chaque année à cette période, les pollens font leur apparition. Et comme chaque année, mon nez commence à couler, mes yeux à pleurer et ma gorge à s’irriter. Il faut bien dire que l’un des rares avantages de Paris est que l’on y souffre relativement peu des pollens. Il suffit que j’aille en grande banlieue ou à la campagne pour que cela soit la crise allergique. J’espère donc qu’il va vite pleuvoir un petit peu pour que les pollens soient moins concentrés dans l’air. Je pourrais me lancer dans des traitements de cheval genre cortisone mais c’est un peu trop radical pour quelques éternuements.


Une dent pour retrouver la vue


Je suis tombé sur cet article assez incroyable. Une vieille technique chirurgicale consiste à positionner un morceau de dent dans l’oeil du patient afin de lui permettre de retrouver la vue lorsque sa cornée est endommagée. On pourrait croire à un canular mais visiblement, c’est bien réel. 500 à 600 opérations auraient été pratiquées avec succès. Le patient retrouve alors une vue suffisante pour pouvoir conduire! L’intérêt de la dent est que c’est un organisme issu du corps humain et donc il présente un certain nombre de caractéristiques permettant une implantation intra occulaire.


Les internes en grève


Et maintenant, une note de Medorius 1er, fidèle lecteur de ce blog. Je pense aux patients moins vite et moins bien soignés, aux morts peut-être, car la phrase rituelle « Les urgences sont assurées » ne correspond pas tout à fait à la réalité, quelle que soit la volonté d’y parvenir. Car il n’existe pas un mur infranchissable entre d’un côté les urgences et d’autre côté les non-urgences. C’est bien un continuum, aux degrés successifs, qui nécessite attention, disponibilité, choix, toutes attitudes ébranlées par l’atmosphère d’une grève et, bien sûr aussi, par la diminution du personnel disponible, qui n’est déjà pas, dans bien des circonstances, à la hauteur de la demande. La grève, pour quel motif ? Internes et chefs de clinique veulent préserver leur liberté d’installation, qu’ils estiment en danger.


Mouton cherche nourriture


Incroyable, la consommation de la volaille est en chute libre en France. La faute à qui? Aux médias qui ne cessent de brandir la spectre de la grippe aviaire. Probablement, à souffler sur les braises de la crainte ancrée dans l’inconscient populaire, la réalité est là, tout un secteur économique est en danger. En revanche, le fabricant du Tamiflu, lui, se frotte les mains, aucune crise en vue, pas plus qu’une épidémie. Tout cela me ferait bien rigoler si cela n’était pas pathétique et surtout, si à 10.


Chikungunya : où est l’Etat?


J’avais tiré la sirène d’alarme la sirène d’alarme en revenant de mon voyage à La Réunion en décembre 2005. Depuis, le nombre de cas a augmenté de manière exponentielle pour atteindre environ 150.000 cas aujourd’hui. Je me demande ce que fait l’Etat pour juguler l’épidémie. 2.500 opérateurs de démoustication sont au travail, 17 médecins ont été envoyés ainsi qu’un trentaine d’infirmières.


Une seringue sans aiguille


Incroyable, vous avez bien lu, dans peu de temps, l’aiguille de la seringue qui venait vous transpercer la peau pour vous injecter un vaccin ne sera plus qu’un mauvais souvenir, cela s’appelle le progrès! En effet, un laboratoire vient de mettre au point un procédé révolutionnaire permettant d’injecter le liquide dans les pores de la peau sous la simple pression d’un gaz. Pour en savoir plus, c’est ici.


L’alcool tue


Un français sur dix serait malade de l’alcool. Chaque année, 45.000 personnes décèdent à cause de l’alcool. On ne le dit pas assez mais l’alcool est responsable d’une partie des accidents de la route, d’une partie des cancers et de tout un tas de pathologies lourdes qui tuent. 5 millions de français ont une consommation abusive d’alcool, 2 millions sont dépendants de cette drogue. L’alcool est la première cause de mortalité chez les jeunes.


Sécurité sociale : que faire pour combler le trou?


Chaque année, c’est la même histoire, on nous sert le trou abyssal de la sécurité sociale. Chaque année, le ministre de la santé prend des mesures toujours critiquées pour tenter de réduire ce trou. Récemment, on a eu le choix du médecin traitant pour éviter les consultations multiples, puis le forfait à 1€ pour tenter de responsabiliser le patient. Avant cela, on avait eu bien d’autres mesures, toutes ont échoué, le déficit se creusant inéluctablement année après année. Ce qui m’étonne toujours, c’est de voir que la sécurité sociale a plutôt tendance à mal rembourser un très grand nombre d’actes par rapport aux mutuelles complémentaires (exemple : les lunettes, les problèmes dentaires, …) et pourtant la sécurité sociale perd de l’argent là où les mutuelles en gagnent. Alors vous me direz que les cotisations pour les mutuelles sont plus élevées et vous avez raison.


Grippe aviaire : à qui profite la peur?


Depuis des semaines, les médias font régulièrement monter la pression sur la grippe aviaire qui s’approche petit à petit des frontières de la France. Le spectre de l’épidémie est régulièrement brandi. Tout ceci a contribué à générer un sentiment de psychose en France. Les ventes de volailles ont subitement chuté. Phénomène intéressant, les ventes de Tamiflu, un antiviral commercialisé par le laboratoire Roche, ont explosé (551 millions d’euros de chiffre d’affaire sur les neuf premiers mois de 2005). Cet antiviral est censé être efficace contre la grippe aviaire.


L’homéopathie face à la médecine


Cette note est publiée par Jean-Luc, invité de ce blog, suite à un courrier des lecteurs paru dans le journal « Le Monde ». Médecine : connaissances techniques au détriment de l’humain? La réflexion de Marie-José Chavenon (courrier des lecteurs du 1er septembre 2005) m’a interpellé. L’homéopathie détiendrait-elle ce privilège de «l’humain», la médecine dite classique étant, par opposition, inhumaine? Madame Chavenon rapporte la récente étude du journal The Lancet, qui conclut à l’absence de supériorité de l’homéopathie, par rapport au placebo. Pourtant, Madame Chavenon plaide pour le médecin homéopathe, le décrivant comme un psychothérapeute, qui s’abstient de prescrire des examens inutiles et des médicaments dangereux.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier