Articles sur 'Delanoë'

Voies sur berges : le scandale d’une fermeture idéologique

La seule qualité que je reconnaisse à Delanoë depuis son arrivée à la Mairie de Paris, c’est sa constance dans la médiocrité de ses décisions. Avec lui, il n’y a jamais de bonne surprise, il ne nous étonne jamais, c’est toujours la même ligne politique : tout pour les touristes et les bobos et rien pour ceux qui font vivre la France. Dans ces conditions, il n’y a rien d’étonnant à ce que les voies sur berges aient été fermées de manière définitive côté rive gauche hier. Il faut dire que les médias, France 3 IDF en tête, ont très largement soutenu ce projet, occultant régulièrement l’entrave inacceptable pour la circulation que constituait ce projet. La droite parisienne a comme à son habitude été très molle. Entre Lamour qui demande un comptage et Dati qui s’interroge sur le temps de parcours des véhicules de secours, on s’attendait à une opposition un poil plus motivée pour défendre les parisiens.


Delanoë s’en prend encore une fois aux automobilistes

Non content de son bilan désastreux en matière de transports, Delanoë a décidé de s’en prendre une nouvelle fois aux automobilistes. Il veut instaurer un péage aux portes de Paris pour taxer les véhicules. L’idée revient régulièrement sur le tapis depuis 10 ans mais là, il est assez précis. Il voudrait d’abord interdire les véhicules les plus anciens puis les diesels puis mettre en place un péage pour les autres. Ces mesures sont bien entendues anti-sociales car les véhicules les plus anciens appartiennent le plus souvent à des ménages dans le besoin. On roule rarement dans une voiture vieille de 20 ans par plaisir.


Autolib : nouveau revers pour Delanoë

Pour ce pauvre Delanoë, l’aventure Autolib est en train de tourner au cauchemar. Alors que le service peine à trouver une clientèle depuis son lancement, il se retrouve aujourd’hui menacé par une décision de justice. Europcar avait poursuivi la Mairie de Paris pour contrefaçon. En effet, Europcar possède une marque « Autoliberté » qui correspond à un service un peu similaire et la justice a donc condamné la mairie de Paris à cesser d’utiliser la marque Autolib sous un mois avec une astreinte. La Mairie de Paris a donc un mois pour changer le nom du service et modifier tous les affichages. Autant dire que cela va être très serré et que cela va coûter une petite fortune, probablement quelques millions d’euros.


Autolib : le fiasco de Delanoë

Vous n’avez pas pu les rater, ces voitures fleurissent un peu partout dans Paris avec un slogan mensonger : zéro pollution. Comme si une voiture électrique n’était pas polluante. C’est oublier un peu vite que la production d’électricité est une activité très polluante et que donc même si ces voitures n’émettent pas de gaz d’échappement, leur utilisation représente quand même une pollution. Mais bon, après tout, les slogans douteux, Delanoë, il adore, il n’en est pas à son coup d’essai. Le problème, c’est que son idée d’Autolib est un véritable fiasco commercial. Alors qu’il faudrait 200.


Autolib, vélib, grandeur et décadence à Paris

S’il y a bien une chose qu’on ne pas retirer à Delanoë, c’est d’être un petit malin. En 10 ans, il est parvenu à modifier radicalement la physionomie de la ville de Paris, malheureusement au détriment d’une majorité de parisiens. Tout cela a commencé avec les voies de bus, toujours plus larges et toujours aussi vides. Delanoë les a élargies, marquant ainsi sa première victoire dans sa guerre contre l’automobile. Ensuite, il y a eu les voies cyclistes imposées partout en dépis du bon sens, y compris à contre sens, soit disant pour améliorer la sécurité. Après, il y a eu les places de transport de fonds, soit disant pour améliorer la sécurité des transporteurs, une idée louable mais disproportionnée, on bloque des milliers de place de parking pour une utilisation de quelques minutes chaque semaine, on pouvait peut être faire autrement… Puis il y a eu la couverture du périphérique, qui a duré des années avec des travaux très impactant pour couvrir quelques centaines de mètres, bref aussi inutile que stupide.


Voies sur berges : le projet de trop

Hier soir, le journal de propagande locale de 19h sur France 3 nous apprend que la municipalité a engagé une grande concertation publique pour rendre les voies sur berges complètement piétonnes. On reproche souvent à Sarkozy d’être proche des médias, ce qui est sûr, c’est que sur France 3, ils sont très potes avec Delanoë. Pas un soir sans un petit reportage favorable à la municipalité. Même dans le choix des témoignages de riverains dont l’avis était soit disant partagé, c’était vraiment à sens unique. Bref, autant le dire tout de suite, je suis absolument contre et comme le disent les socialistes à propos du projet de réforme des retraites, si je suis élu un jour, je rétablirai la circulation automobile sur les voies sur berges. J’irai même plus loin puisque je les élargirai, tout comme le périphérique.


Petits arrangements entre amis

En politique comme dans beaucoup de domaines, un bon arrangement vaut mieux qu’un mauvais procès. Et tant pis pour la vérité due aux citoyens et le nécessaire passage de la justice, les politiques sont au dessus de ces considérations. D’après un certain nombre de médias, la Mairie de Paris aurait secrètement négocié avec Jacques Chirac et l’UMP le retrait de sa constitution de partie civile dans le procès des emplois fictifs de la Mairie de Paris en échange du paiement d’une très grosse somme d’argent censée couvrir le salaire de ces fameux emplois fictifs. Il y en aurait pour plus d’un million et demi d’euros! Jacques Chirac en paierait une partie et l’UMP le reste. Je comprends bien que Jacques Chirac n’a pas envie d’aller en prison.


La folie des grandeurs…

Tramway T3, reconstruction du stade Jean Bouin, HLM, Paris Plage, Bertrand Delanoë souffre d’un mal bien français qui atteint régulièrement les hommes de pouvoir : celui de la folie des grandeurs. Je passais hier près du chantier d’extension du tramway dans le 12e. C’est complètement délirant. Le chantier était à l’abandon, un samedi après midi. Pas un seul ouvrier sur le chantier! Il paraît que c’est un chantier prioritaire, de 8h à 16h, du lundi au vendredi… En dehors de ces horaires, il ne s’y passe rien.


Il est temps de dégraisser…

La Mairie de Paris est l’une des plus grosses entreprises françaises en terme d’emploi. En effet, elle emploie plus de 49.000 personnes! Rendez vous compte, 49.000 agents municipaux pour 2.166.


Pauvre PS

Lorsque l’on voit le niveau du débat au PS en ce moment, on a vraiment envie de pleurer ou de rigoler suivant ses convictions politiques. C’est bien triste de voir le niveau du débat politique à gauche. Le débat d’idées a été mis au frigidaire depuis très longtemps. Le PS est désormais englué dans une guerre des chefs où l’on se dispute chaque parcelle de pouvoir jusqu’à la mort politique. Le plus pathétique dans cette affaire, c’est que ni Delanoë, ni Royal, ni Aubry ne sont en manque de responsabilités politiquement parlant puisqu’ils occupent tous des postes très importants mais cela ne semble pas leur suffire et ils sont prêts à en découdre quelqu’en soit le prix pour l’image de leur parti. Ils passent leur temps à nous servir le même discours sur la nécessité de réhabiliter le débat politique et ils ne ratent pas une occasion de porter des coups toujours plus bas à leurs adversaires.


La claque!

Les militants socialistes étaient appelésaux urnes hier pour soutenir une motion. 6 motions étaient en lice parmi lesquelles celles de Royal, Delanoë, Aubry et Hamon. Et vous ne devinerez jamais qui l’a emporté? C’est Ségo! A croire que les socialistes n’en ont pas encore assez. Ils sont quand même très forts au parti socialiste.


Revers judiciaire pour Bertrand Delanoë

Bertrand Delanoë vient de se prendre un cinglant revers judiciaire. Le tribunal administratif de Paris a déclaré illégale sa décision de ne plus appliquer le service minimum d’accueil dans les écoles les jours de grève. Je me réjouis de cette décision. Il est scandaleux que Bertrand Delanoë ne se soumette pas de manière régulière à l’application des lois de la République. Le parlement français vote des lois de manière souveraine. Paris n’est pas un état indépendant régit par des lois décidées par Bertrand Delanoë.


Quand Delanoë s’en prend aux parisiens…

Bertrand Delanoë prévoit pour 2009 une explosion de 9% des impôts locaux et la création d’une taxe départementale supplémentaire de 3%. Ce qui est bien en France, c’est que lorsque ce n’est pas la droite qui augmente les impôts au niveau national, la gauche s’en charge au niveau local, ainsi, on est sûrs de se faire plomber, quoiqu’il arrive! Cette hausse des impôts locaux serait liée à la crise immobilière. En effet, la Mairie de Paris, comme beaucoup d’autres, bénéficiait grassement de la spéculation immobilière puisqu’elle touche sur chaque vente les droits de mutation (c’est une partie des fameux frais de notaire dont on ne sait jamais trop à quoi ils servent sinon à augmenter le prix d’un appartement de 5 à 10%). Ces droits de mutation rapportaient 484 millions d’euros en 2001, 940 millions d’euros en 2007 et 847 millions d’euros en 2008 (budget prévionnel). Dans la tendance actuelle avec une chute des prix et du nombde des ventes, Bertrand Delanoë se retrouve avec un trou de plusieurs centaines de millions d’euros dans son budget.


On prend les mêmes et on recommence!

Au parti socialiste, comme ils ont enfin compris que leur programme n’intéressait personne, ils ont décidé de faire parler d’eux avec leur guerre pour le pouvoir! En ce moment, c’est la traditionnelle université d’été. Qui est-ce qui occupe le devant de la scène? Royal, Delanoë, Hollande, Aubry et Moscovici! Ils sont quand même forts ces socialistes. Cela fait vingt ans qu’on voit toujours les mêmes têtes.


Bilan des JO de Pékin 2008

Et voilà, la fête est finie, le rideau est tombé sur ces 29e jeux olympiques de l’ère moderne. J’avais un peu d’amertume en voyant le passage du drapeau olympique entre Pékin et Londres. Je me suis dit que cela aurait pu être une formidable occasion pour Paris de se moderniser, d’en finir avec ces vielles façades d’un autre temps. Mais voilà, grâce à Bertrand Delanoë, les jeux vont à Londres et maintenant, pour Paris, cela ne sera probablement pas avant 2020 ou 2024… Il est temps de tirer un bilan de ces jeux olympiques de Pékin 2008. On peut dire que la Chine a largement été à la hauteur de l’événement. L’organisation a été vraiment impeccable.


La gauche campagnarde

Je suis vraiment stupéfait par la bêtise de certains dirigeants de gauche et notamment Pierre Moscovici, Bertrand Delanoë et Ségolène Royal. Nous sommes en 2008, à peine un an après l’élection présidentielle et déjà, ils se positionnent pour 2012. Pour Bertrand Delanoë et Ségolène Royal, il s’agit de briguer le poste de premier secrétaire du PS puis l’investiture aux présidentielles et pour Pierre Moscovici, de prendre le poste de premier ministre si jamais un président socialiste était élu. Quand je vois cela, je m’interroge sur la réalité de leur fonction actuelle. Il me semble que lorsque l’on est député ou maire d’une grande ville, on a autre chose à faire que d’écrire des bouquins ou faire des émissions de radio pour faire campagne. Ces gens sont en campagne permanente, c’est insupportable.


C’est reparti pour 6 ans…

Et voilà, sans aucune surprise, Bertrand Delanoë a été élu ce matin par le conseil de Paris à la tête de la ville lumière pour un nouveau mandat de 6 longues années. La bonne nouvelle, c’est que Denis Baupin, l’extrêmiste écologiste, n’est plus adjoint aux transports. Il se retrouve au développement durable. Il y fera sûrement moins de dégâts. La mauvaise nouvelle, c’est que Jean-Yves Mano est reconduit dans son mandat d’adjoint au logement malgré la médiocrité de son bilan précédent (peu de logements vraiment construits, beaucoup de réhabilitations qui ont viré à l’aggravation de l’existant, les nombreux morts dans les incendies de logements insalubres, etc…). Bref, la situation du logement à Paris n’est pas prête d’évoluer dans le bon sens.


La faute à qui?

C’est la faute à Panafion en premier lieu bien entendu! On n’aurait jamais dû lui permettre de se présenter à nouveau. Qu’elle soit maire du XVIIe, pourquoi pas, passe encore. Mais la laisser bénéficier de l’investiture de l’UMP, c’était une connerie. En 2001, elle était la chèvre de monsieur Seguin. En 2008, elle porte une nouvelle fois la responsabilité de la défaite annoncée de l’UMP aux municipales à Paris.


Les chiffres du logement à Paris

Voici un article intéressant trouvé sur place Panafieu qui décortique les vrais chiffres du logement à Paris. Les chiffres depuis 2001 sont accablants pour Bertrand Delanoë. Paris a connu une baisse de 62% des permis de construire. Si cela ne s’appelle pas soutenir la pénurie, je ne sais pas ce que c’est. Paris est complètement à la traîne au niveau du renouvellement urbain. Il faut dire qu’en mettant Jean-Yves Mano en adjoint au logement, Bertrand Delanoë n’a pas choisi quelqu’un capable de créer une vraie rupture dans la politique du logement à Paris puisque sa plus belle réalisation est le nouveau siège de l’OPAC pour plus de 130 M€…


Tocard contre baltringue

A Paris, c’est un peu « tocard contre baltringue ». Le tocard, vous le connaissez, Françoise de Panafieu l’a désigné. Et le ou plutôt la baltringue, c’est celle qui va réussir l’exploit de mener pour la seconde fois consécutive la droite parisienne à la défaite! Franchement, j’en ai marre de cette droite qui n’a rien compris aux attentes des parisiens, qui passe son temps à se tirer des balles dans les pieds et qui mène une campagne transparente. Le résultat? Une réélection quasi certaine pour Bertrand Delanoë.


Triste bilan

Il y a deux ans, Bertrand Delanoë jouait les maires émus devant les caméras après la mort de dizaines de personnes dans l’incendie d’immeubles insalubres à Paris. Il s’engageait à prendre des mesures. Deux ans après, force est de constater que rien n’a vraiment changé. Cette nuit, trois personnes sont mortes dans l’incendie de leur immeuble. Bertrand Delanoë, lis bien cette note et relis encore une fois : « trois personnes sont mortes brûlées! ».


Delanoë? Non merci!

Bertrand Delanoë a récemment indiqué qu’il serait candidat à sa propre succession à la Mairie de Paris. En ce qui me concerne, cela sera « tout sauf Delanoë ». Il a transformé en six ans Paris en un vaste chantier permanent rendant ainsi impossible la vie des parisiens. Entre autres, il y a eu le tramway, la couverture du périphérique, le vélib, Paris Plage et les voies de bus. Et s’il repasse, le phénomène va continuer puisqu’il projette d’étendre le tramway, de couvrir d’autres segments du périphérique et de construire des tours de plus de 37 mètres. Bref, les parisiens vont continuer à vivre dans le bordel généré par ces travaux pharaoniques aux effets discutables.


Velib

Voilà une initiative originale de la Mairie de Paris : mettre à disposition des parisiens des vélos en libre service contre un abonnement de 29€ par an et une redevance de quelques euros pour chaque utilisation supérieure à la demi-heure. Il s’agit de Velib! Si vous habitez Paris, vous n’avez pas pu rater les très nombreux chantiers pour créer les stations. D’ailleurs, je remarque une fois de plus la grande inefficacité des services de la voirie puisque les emplacements des chantiers ont été bloqués jusqu’à un mois avant le début effectif des travaux empêchant ainsi l’accès à des places de stationnement pourtant tellement rares dans Paris. Sinon, je trouve que c’est une bonne initiative, je pense qu’elle aura un certain succès, j’imagine même que cet été, il n’y aura pas de vélib à disposition tellement ils seront pris d’assaut, je suis même à peu près convaincu que le réseau est sous dimensionné (pas assez de stations et pas assez de Velib). Après, il est sûr que cet hiver, il y aura moins de candidats au vélo et donc les courageux pourront probablement en profiter plus facilement.


A quoi joue monsieur Delanoë?

En quelques années, monsieur Delanoë a fait de la vie des automobilistes à Paris un véritable enfer. Il est devenu très compliqué de circuler dans Paris. Pourtant, comment faire autrement que d’utiliser sa voiture lorsque l’on a des courses à faire, lorsque l’on travaille en banlieue (et qu’on vit à Paris) ou lorsque l’on travaille à Paris (et qu’on vit à Paris ou en banlieue). Hier, je découvre que l’avenue Marceau, près des Champs Elysées a été passée en sens unique. Il y a une voie de bus énorme dans le sens Alma – Charles De Gaulle et deux voies pour les automobilistes dans l’autre sens. Résultat, c’est un véritable casse tête pour circuler dans les rues autour et trouver une place pour se garer.


La pelouse la plus chère de France!

Voilà, j’ai fait mon premier podcast vidéo. Cela n’a pas été sans mal mais il est fini. Il est assez court mais je suis assez satisfait du résultat obtenu grâce au windows movie maker. Cela bouge un peu mais bon faire un traveling avec ma voiture, c’est pas évident 🙂


Couverture du périphérique

En ce moment, il y a des travaux très gênants à Paris. A tel point qu’il est devenu depuis des mois très compliqué de circuler en voiture dans et autour de Paris. Entre le tramway et la couverture du périphérique, la municipalité investit des sommes colossales dans des travaux à l’utilitié réduite. J’ai déjà parlé du tramway dans une note. Je vais maintenant parler de la couverture du périphérique. Tout d’abord, l’impact de ce projet sur le quotidien est immense.


Crise du logement : Le laxisme de l’état français

Les incendies récents qui ont touché la capitale viennent mettre en lumière de manière dramatique une crise profonde du logement en France. Depuis des décennies, l’Etat français a fait preuve d’un laxisme coupable en matière de logement. Le programme de renouvellement nécessaire du parc immobilier n’a jamais été mis en place de manière sérieuse. Du coup, on se retrouve aujourd’hui face à une situation d’urgence. Je trouve la position des hommes politiques face à cette situation plus que détestable. Au lieu de se renvoyer la balle et de s’accuser mutuellement d’être responsables de cet état de fait, ils feraient mieux de faire un mea culpa collectif et de prendre la situation en main.


Sarkozy veut vider les immeubles insalubres de Paris

Nicolas Sarkozy a aujourd’hui demandé au préfet de Paris de vider les immeubles insalubres de Paris. Quelle bonne idée il donc eu! Et quel joli coup médiatique! Mais n’est ce pas un peu tard après tous ces morts? Et puis entre le coup médiatique après le choc et la raison, je vois pas bien le lien car que va t’on faire de toutes les personnes qui habitent ces immeubles? Alors j’imagine que certains pensent qu’ils peuvent se reloger d’eux mêmes, d’autres vont dire qu’ils n’ont qu’à rentrer chez eux (ah oui mais justement, on vient de les expulser de chez eux, où est la logique).


Paris Plage : la plage la plus chère de France

Et voilà, c’est reparti pour une nouvelle édition de Paris plage! Pour la troisième fois, du 21 juillet au 20 août, nous allons pouvoir profiter de la plage à Paris. Il faut quand même savoir que le coût de l’opération avoisinerait 1,37 Millions d’euros. Personnellement, je trouve la note un peu sâlée. Il y a plein d’endroits à Paris où l’on peut se baigner, plein de parcs où l’on peut se faire bronzer, alors bloquer pendant un mois la voie Georges Pompidou pour permettre à quelques parisiens et quelques touristes d’avoir le plaisir de bronzer en bord de Seine, je trouve que cela fait un peu cher. D’autant plus qu’il y a d’autres endroits en bord de Seine où l’on peut s’allonger et profiter du paysage sans gêner la circulation.


Paris nids ze gèms!

D’abord, comme a dit Guy Drut, il faudrait que nos représentants parlent l’anglais. Quel spectacle pitoyable que Bertrand Delanoë zézéyant « Paris nids ze gèms« . On avait envie de répondre « the games niquent Paris« . Il eut été autrement efficace de faire, comme Jacques Rogge à Athènes, un discours moitié anglais-moitié français et d’offrir la possibilité d’épreuves à Londres et à Madrid. Parler anglais, c’est aussi pouvoir faire ce lobbying que nous avons mal fait et que les britanniques ont très bien fait, avec une clientèle anglophone et quelques européens qui n’ont pas digéré ni compris notre « non » au référendum . Delanoë n’est pas raisonnable quand il plaide pour un profil modeste.


J.O. 2012 : Paris perdu!

Et voilà, après des semaines d’un espoir grandissant de voir enfin les jeux revenir à Paris, nous sommes coiffés sur le poteau par les anglais. Je suis à la fois triste et écoeuré. Aujourd’hui, une fois encore, le fair play est français et la victoire britannique. Comment avons nous pu perdre alors que notre dossier était le meilleur? Je pense tout simplement que des considérations politiques sont entrées en ligne de compte. Souvenez vous il y a quelques semaines, la tension faisait alors rage entre Tony Blair et Jacques Chirac au sujet de la participation anglaise au budget européen, participation qui est largement sous évaluée suite à un vieil arrangement datant des années 1980.


Le tramway à Paris… c’est pas pour tout de suite…

Je me suis rendu ce matin près du pont de Garigliano (limite 15ème/16ème) pour constater le piètre état d’avancement des travaux du tramway parisien qui est censé relier la porte d’Ivry au pont de Garigliano via les boulevards extérieurs. Au départ, le projet était prévu pour se terminer en 2006. Aujourd’hui, la date peu précise de l’automne 2006 pour la mise en service est avancée. Vu l’état d’avancement, il est peu probable que les délais annoncés soient tenus. Comme vous pouvez le constater sur les photos prises ce dimanche matin, le chantier est laissé à l’abandon la nuit et le week end bien qu’aucune habitation n’en soit proche. Autrement dit, travailler sur le chantier 24h sur 24, 7 jours sur 7, ne gênerait personne puisque les immeubles situés sur cette portion du chantier sont des immeubles de bureaux (France 2 et France 3 notamment) et non d’habitations.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier