19
Sep
10

Ces amours-là





Etant assez adepte des films de Claude Lelouch, je ne me suis pas fait prier pour aller voir son dernier opus « Ces amours-là ». Difficile de classer ce film, c’est assez inclassable, c’est du Lelouch, un genre cinématographique à lui tout seul. Ce film est à la fois une fresque historique, un film d’amour, une tragédie et même parfois une comédie.

Ce film va achever de lancer la carrière d’Audrey Dana. Quand je la voyais dans ce film, je me disais qu’il y avait en elle un peu de Marion Cotillard, en mieux. Audrey Dana est Ilva, jeune femme au coeur d’artichaut qui rencontre autant d’hommes que de destins. Elle s’embarque dans des histoires improbables durant la seconde guerre mondiale. Ce film est assez troublant, à la fois très violent et très doux. C’est évidemment très bien filmé.

Une fois n’est pas coutume, quand on se sort de la salle, on a compris le film. C’est suffisamment rare dans les films de Lelouch pour être souligné. Pour une fois, j’ai tout compris. Je suis toujours frappé par la constance de son oeuvre et un certain nombre de personnages et de situations récurrentes comme celle du tribunal, de l’avocat, comme si Lelouch avait besoin de rendre la justice.

Ce n’est probablement pas le film que je préfère dans l’oeuvre de Lelouch. Je suis plus touché par les films qu’il a tourné dans l’époque actuelle. Mais c’est un bon Lelouch.

Originalité du scénario 3 Stars
Qualité des acteurs et de la mise en scène 3 Stars
Originalité du scénario 3 Stars







L'autre monde | Thème liquide par Olivier