24
Sep
12

De rouille et d’os





Je n’étais pas particulièrement enthousiasmé à l’idée de regarder ce film étant donné que je ne suis pas du tout fan de Marion Cotillard mais bon, vu la critique qu’il a eu à sa sortie, je me suis dit « pourquoi pas »!

Le début du film est peu poussif. Puis, se produit l’événement qui fait basculer le film et là, ça devient un peu plus intéressant. En fait, l’intrigue raconte l’histoire de la rencontre entre une dresseuse d’orques devenue cul de jatte à la suite d’un accident de travail avec un marginal généreux mais un peu limité intellectuellement. Lui a un peu tendance à s’attacher à toutes les femmes qu’il croise. Elle n’a plus personne vers qui se tourner alors leur rapprochement est inéluctable.

S’en suit un certain nombre de petites histoires plus ou moins bien ficelées. Au final, on est plus touchés par la forme que par le fond. On retrouve dans ce film l’ambiance pesante du cinéma d’Audiard avec sa grande maitrise des jeux de lumière. Cotillard fait du Cotillard donc si on l’aime, on adore, si on n’aime pas, on salue juste la maitrise de son rôle.

Originalité du scénario 2 stars
Qualité des acteurs et de la mise en scène 3 stars
Appréciation générale 2 stars







L'autre monde | Thème liquide par Olivier