14
Nov
10

Potiche





Potiche fait partie de ces films que je me suis décidé à aller voir après avoir visionné la bande annonce. Une fois n’est pas coutume, tous les gags ne sont pas dans la bande annonce. Ce qui est sûr, c’est que Potiche vous fera rire. Il y a plein de répliques très drôles.

Potiche raconte l’histoire de Robert Pujol, patron d’une usine de fabrication de parapluies, à la fin des années 70.  Robert est marié avec Suzanne, femme au foyer. Robert Pujol mène une petite vie paisible de patron d’entreprise à l’ancienne (comme on a coutume de dire) lorsqu’une grève se déclenche à l’usine. Le pauvre Robert est séquestré et fini par avoir une attaque. C’est alors Suzanne, sa femme, qui reprend les rennes de l’entreprise et change tout. Un certain nombre d’histoires passées resurgissent alors.

Potiche, au delà de l’histoire amusante, c’est un casting de premier choix. Fabrice Luchini est grandiose dans le rôle de Robert Pujol. C’est un rôle taillé sur mesure pour lui. Gérard Depardieu n’est pas mal non plus dans le rôle du député maire communiste fricotant avec la grande bourgeoisie. Enfin, Catherine Deneuve est assez juste dans son rôle de femme écrasée qui se rebelle et n’a pas attendu son mari pour vivre sa vie.

Potiche est plein de clins d’oeils à l’actualité. D’abord, Robert Pujol reprend deux célèbres répliques de notre cher président : « casse toi pauvre con » et « travailler plus pour gagner plus ». Le dialoguiste ne s’est pas trop foulé sur ce coup là mais l’effet est assuré, tout le monde rigolait dans la salle. Ensuite, il y a le sujet des grèves avec la séquestration du patron, le dialogue social et la délocalisation.

Ce film est un bon film car il traite tout cela avec une certaine légèreté. Ce n’est jamais lourd, ça passe très bien. On rit bien. Je lui prédis un grand avenir au box office car sans être génial, c’est assez simple et efficace.

Originalité du scénario 3 stars
Qualité des acteurs et de la mise en scène 3 stars
Appréciation générale 3 stars







L'autre monde | Thème liquide par Olivier