11
Jan
13

Vive la France





Je suis allé voir hier soir le film Vive la France en avant première mondiale au cinéma Gaumont en bas des Champs Elysées. Le rendez-vous est prévu à 20h, je me pointe à 19h30 ne sachant pas trop comment se déroule ce genre d’événements puisque c’est une première pour moi. Deux charmantes jeunes femmes attendent là avec une liste de noms. Je reconnais aussi quelques célèbres blogueurs.

19h45, on nous propose d’entrer dans la salle, une très grande salle avec des rangées bien espacées comme on en trouve quasiment que dans les Gaumont. La salle se remplit petit à petit. A 20h, un homme sympathique prend la parole pour nous indiquer que la post production touche à sa fin mais que le générique n’est pas tout à fait terminé. Il nous souhaite un bon film et cela commence!

L’histoire commence directement à l’aéroport du Taboulistan, petite contrée imaginaire coincée entre l’Afghanistan et le Pakistan dont la spécialité est le Taboulé! Deux apprentis terroristes ont pour mission de faire exploser la Tour Eiffel afin de faire un peu de publicité à leur pays qui n’est pas reconnu par l’ONU et complètement inconnu de la communauté internationale. Ils se rendent donc en France mais pas de chance pour eux, la France étant la France, ils vont être confrontés aux français et c’est là tout le sel du film.

Leur avion est détourné sur la Corse car les contrôleurs aériens de Roissy sont en grève. Là en Corse, ils sont confrontés à tous les clichés depuis la villa qui explose aux interrogatoires cagoulés en passant par le tenancier d’auberge à la gachette facile. Ils échouent ensuite à Marseille où ils tombent sur des manifestants dont ils sont les compagnons d’infortune le temps d’un coup de matraque. Vêtu d’un vieux maillot du PSG, ils ne font pas long feu. Cela se termine à l’hôpital avec le retrait d’un rein pour Feruz alors qu’il n’avait que le nez cassé mais bon, pas de chance pour lui, il est tombé sur le fameux chirurgien français qui passe plus de temps à s’occuper des infirmières que du dossier des ses patients.

Petit tour ensuite à la sécu pour tenter de récupérer le rein et là, ça se termine mal, direction le centre de rétention administrative. Là il y a une scène qui commence de manière assez médiocre et finit en apothéose. Voir José Garcia et Michael Youn courrir dans des combinaisons de peluches ridicules, c’est juste grandiose, toute la salle était pliée de rire.

Puis, ils arrivent dans le sud ouest qui est probablement le passage le plus drôle du film. La scène de la table avec le vin et le cassoulet est déjà pas mal mais alors le match de rugby ensuite est extraordinaire. José Garcia se fait puncher par des armoires à glace sans comprendre ce qui se passe.

Le film continue comme ça sur une succession de gags en général assez drôles jusqu’à l’arrivée à Paris où Feruz ne veut plus faire sauter la Tour Eiffel mais Muzafar lui est bien décidé à exécuter sa mission! Je ne vous raconte pas la fin, vous la découvrirez par vous même.

Ce film m’a fait passer une soirée agréable. Jose Garcia et Michaël Youn sont deux acteurs que j’aime bien. Et là, ils sont vraiment au sommet de leur art. La charmante Isabelle Funaro apporte une touche glamour au film, un vrai talent avec une belle voix sensuelle. Bref, c’est une comédie sympathique avec un scénario improbable et une réalisation tout à fait correcte.

Originalité du scénario 3 stars
Qualité des acteurs et de la mise en scène 3 stars
Appréciation générale 3 stars







L'autre monde | Thème liquide par Olivier