5
Fév
12

Identifier le composant matériel posant problème





Souvent, ce n’est pas une mince affaire d’identifier le composant matériel posant problème. La première chose à faire est de regarder le nom du fichier mis en cause pour voir s’il a un rapport avec un composant en particulier. Par exemple, si vous avez un problème avec la carte vidéo, il se peut que le plantage ait lieu au niveau du driver.

Je vais essayer de lister pour chaque composant les méthodes de troubleshooting et les problèmes potentiels.

L’alimentation :

Une alimentation instable délivrant des voltages éloignés de la tension de référence pourra causer une instabilité générale et des écrans bleus. Vous pouvez regarder dans le BIOS si les tensions délivrées sur les différents rails sont stables et conformes aux attentes.

Si l’alimentation est surdimensionnée par rapport à la puissance demandée par les composants (par exemple 1000W alors qu’on en utilise que 200W), cela peut poser aussi poser des problèmes, la tension délivrée pouvant alors être différente de la référence souhaitée.

Tous les composants ont une certaine tolérance en matière de tension supportée. Cependant, si vous envoyez une trop forte tension, malgré les circuits de protection, certains composants risquent de surchauffer et de claquer.

La carte mère :

Il faut qu’elle soit bien fixée au boitier sans qu’il n’y ait de contact direct entre la carte mère et le boitier sinon cela peut causer des courts circuits et engendrer des plantages. J’en ai souvent eu sur mon Asus A7V333 jusqu’à ce que je la fixe correctement.

Il faut que les cartes soient bien enfichées dans les slots pour qu’elles ne bougent pas sans pour autant trop serrer les vis car cela risquerait de créer une tension si le boitier n’est pas exactement bien prévu par rapport à la carte mère.

La mémoire :

La mémoire peut être facilement testée et il ne faut pas s’en priver car elle est parfois coupable. Pour cela, il faut graver un CD avec memtest puis le faire tourner pendant quelques heures. Cela vous permettra de voir s’il y a des erreurs. S’il y a des erreurs, vous pouvez commencer par jouer avec les paramètres de la mémoire dans le BIOS, peut être avez vous overclocké de manière déraisonnable la mémoire. Si cela ne suffit pas, vous pouvez aussi jouer avec la tension délivrée aux slots mémoire. Parfois elle n’est pas appropriée et engendre des erreurs. Si cela ne suffit toujours pas, vous pouvez essayer de swapper la mémoire pour voir si certaines barrettes sont en cause ou si ce sont plutôt des slots sur la carte mère. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à remplacer les barrettes ou la carte mère si un slot mémoire est défectueux (et que vous ne pouvez pas vous en passer).

La carte vidéo :

La première chose à faire est de mettre à jour les drivers. Ensuite, vous pouvez essayer de tourner en mode sans échec pour voir si cela fonctionne mieux. Si vous avez toujours des écrans bleus, essayer de remplacer la carte avec une carte prise sur un autre PC le temps d’un test.

Les autres cartes :

La carte son, la carte réseau et toutes les autres cartes, voire même les périphériques USB, peuvent causer des écrans bleus. Pour isoler le composant défectueux, une seule solution, le déconnecter du PC temporairement le temps d’en avoir le coeur net!

Le disque dur :

Le disque dur est un élément mécanique très sollicité qui peut poser de gros problèmes s’il est de mauvaise qualité. S’il y a bien un élément sur lequel il ne faut jamais rogner, c’est la qualité du disque dur. Optez pour du Seagate ou du Western Digital, ce sont les meilleures marques à mon sens.

Si vous commencez à avoir des plantages, vous pouvez faire une vérification du disque dur via le poste de travail. Cela permettra d’isoler les éventuels secteurs défectueux. Si le problème est récurrent et que vous commencez à avoir des erreurs de lecture ou d’écriture lorsque vous ouvrez ou que vous sauvegardez des fichiers, ça sent mauvais et il est temps de changer. Attention, cela peut aussi venir du contrôleur de disque de la carte mère. Donc pour commencer, passez sur un autre port et si cela ne suffit pas, utilisez un autre disque pour voir.

La ventilation :

Un des gros problèmes dans les PC d’aujourd’hui, c’est la dissipation de la chaleur. Nos PC sont des monstres de puissance et les composants chauffent énormément. Vous pouvez contrôler la température du processeur pour vous assurer qu’elle ne dépasse pas certaines limites « critiques ». Au delà de 70-80°C, posez vous des questions.

Ce n’est pas très difficile de refroidir un PC, souvent, il suffit d’ajouter un ou deux ventilateurs. Si vous avez peur de transformer votre PC en A380, lisez cet autre guide sur la manière de rendre un PC silencieux.

Il faut également faire attention à la poussière qui s’accumule au fil des années et peut réduire la qualité des contacts électriques au niveau de la carte mère. Un petit nettoyage de temps en temps ne fait pas de mal (pourvu que vous utilisiez les bons produits et pas à grande eau!).

Retour au sommaire du guide sur l’analyse de l’écran bleu







L'autre monde | Thème liquide par Olivier