3
Mai
12

Analyse du débat





J’ai regardé dans son intégralité le débat hier soir entre François d’Hollande, candidat sorti et Nicolas Sarkozy, Président de la République. J’en retiré de nombreux enseignements :

  • Tout d’abord, François d’Hollande n’a vraiment pas la carrure nécessaire pour assumer le rôle de Chef de l’Etat. Il est beaucoup trop imprécis, ne maitrise pas les dossiers en profondeur, a une vision superficielle de la situation. A cet égard, il n’y a pas photo lorsque l’on le compare à Nicolas Sarkozy qui est vraiment très pointu et très au fait sur ses dossiers.
  • Second enseignement, Nicolas Sarkozy a pris beaucoup d’épaisseur ces derniers mois. Il est beaucoup plus présidentiel avec une vraie hauteur de vue, une vision pour l’avenir. Il est humble sur son bilan et lucide sur la situation. Il fait les bons constats et semble être en mesure d’y apporter les meilleures réponses.
  • Troisième enseignement, François d’Hollande a vraiment un gros problème de positionnement. Il est incapable d’avoir un avis tranché et de prendre une position claire. Sarkozy l’a envoyé au tapis sur les centres de rétention mais ce n’est pas le seul exemple. Sur le nucléaire aussi, il s’est bien pris les pieds dans le tapis. Eva Joly doit s’en retourner dans l’urne. Et on ne parle pas de sa mauvaise foi, pour DSK, s’il ne savait pas, c’est qu’il est vraiment déconnecté car bien au delà du PS, beaucoup de gens savaient.
  • François d’Hollande est d’une arrogance extrême alors que franchement, ses états de service sont inexistants. Il n’a jamais rien fait à l’échelle nationale et encore moins internationale. Alors il ferait mieux de la fermer. Quand il a passé 5 minutes à dire qu’il ne serait pas le Président de ceci ou de cela en assénant des « moi je », on s’est dit qu’il ne serait le Président de rien du tout au final.
  • Enfin, à la fin du débat, j’avais comme un goût d’inachevé. Le débat fut assez long mais on n’a pas du tout parlé de sujets essentiels comme la santé. La politique internationale a été passée en 5 minutes, une honte alors qu’elle aurait mérité au moins 45 minutes vu la complexité des dossiers. Et la sécurité n’a pas non plus été traitée à part quelques brides sur l’immigration qui n’ont rien apporté. Bref, cela aurait mérité au moins un autre débat, dommage que François d’Hollande le refuse…

Au final, j’en ressors conforté dans l’idée que Sarkozy est vraiment l’homme de la situation. François d’Hollande n’a vraiment pas l’expérience, le charisme et la compétence nécessaires pour faire le job. Avec lui, on irait tout droit à la catastrophe. Il présiderait pour ses amis, contre l’intérêt supérieur du pays. Nicolas Sarkozy a un bilan qui plaide en sa faveur, une crise dont il a limité les dégâts, un pouvoir d’achat en hausse et un pays qui tient debout!







L'autre monde | Thème liquide par Olivier