25
Oct
10

Aubry n’est pas frêche





Martine Aubry a la mémoire courte. Elle fait partie de ces personnalités politiques qui retournent leur veste au gré du vent. Georges Frêche est décédé et hop Martine nous gratifie d’un vibrant hommage, bien sincère, comme on les aime.

Il faut dire que Georges Frêche ne risque pas de se retourner dans sa tombe, il n’en n’aura pas vraiment la place le pauvre. Ah Georges Frêche et ses petites phrases, cela va presque nous manquer, enfin non, cela ne manquera à personne en fait. Et puis, il nous reste Mélenchon.

Je souhaite rentre un hommage non pas à Georges Frêche mais à ses chaussures. Et oui, être chaussure de Georges Frêche, cela ne doit pas être facile tous les jours. On porte le poids de l’histoire mais aussi le poids d’un homme, lourd, très lourd, au sens propre comme au sens figuré.

Allez Georges, tu ne nous en voudras pas de faire de l’humour sur le poids que tu représentais en politique, toi qui avait tant d’humour…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier