15
Fév
06

Clémenceau : l’incroyable amateurisme de l’Etat





Porte avion Clémenceau

Honte, c’est le mot qui me vient à l’esprit lorsque je pense à cette triste affaire. Comment est ce qu’un pays comme la France peut avoir fait preuve d’autant de légèreté dans ce projet du désamiantage du porte-avions Clémenceau? C’est une honte! Je suis outré. Qu’on aille jeter nos déchets en Inde, c’est déjà très limite mais qu’en plus, on ne sache pas vraiment combien on va en jeter, c’est vraiment bien triste.

L’éboueur Jacques Chirac a une fois de plus été grandiose dans la lenteur de la décision de rapatrier la poubelle. Je pense que Michèle Alliot-Marie devrait présenter sa démission sur le champ. L’affaire est trop grave pour qu’on en reste là. Ce fiasco va coûter plusieurs millions d’euros à la France. Vu la période de vâche maigre budgétaire, on ne peut pas se permettre de balader ce vieux fleuron sur tous les océans de la planète en attendant de trouver une entreprise peu regardante pour s’en occuper… La France est responsable de ses déchets.

Si nous n’avons pas en France de chantier pour démanteler le Clémenceau, il est grand temps d’en construire un. Cela pourra être utile vu la quantité de bâteaux à démanteler dans les années à venir. Le vrai problème reste l’amiante et la France ne le regarde pas en face depuis des années. Le désamiantage de la fac de Jussieu est parti pour durer 30 ans et coûter plusieurs fois une reconstruction à neuf de la fac, combien va nous coûter le Clémenceau? Je ne sais pas mais il y en a un qui doit se retourner dans sa tombe de voir que son nom est associé à cette mascarade.

La blogosphère en ébullition :

Emorey

The Benito Report





13 commentaires pour “Clémenceau : l’incroyable amateurisme de l’Etat”
  1. Draky dit :

    Ca me rappelle le Charles de Gaulle : un superbe fleuron de la marine qui a coûté des milliards d’euros et qui ne valait pas un clou lors de son inauguration !
    Entre ça et les essais nucléaires, Chirac aura bien encadré militairement ses mandats 😉

  2. Je ne partage pas votre billet ni l’ébullition (feinte ou sincère) de certains éminents « penseurs » de la blogosphère.

    Plutôt que de demander la démission de l’actuel Ministre de la Défense qui a courageusement tenté de gérer ce dossier, ne pensez-vous qu’il serait plus intéressant de regarder la véritable responsabilité de ceux qui, une fois encore, n’ont rien fait ???

    Pour la juste information, le Clémenceau a été rayé du service en 1997…
    Vous pouvez me dire ce qu’il s’est passé de 1997 à 2002 ???

    A partir de 2002-2003, une solution a été cherchée par l’actuelle gouvernement pour d’abord désamianter l’ex-porte avion avant de lui trouver un chantier normé (eh oui, le chantier en Inde est certifié aux normes européennes ISO…) qui soit en capacité de le démonter ??

    On pourrait éviter la politique politicienne mais quand même,…mais si je ne m’abuse, c’était la cohabitation entre 1997 et 2002, avec un certain Lionel Jospin comme Premier ministre et un certain Alain Richard comme Ministre de la Défense.

    La critique est toujours admissible mais il faut totalement connaître le dossier et pas de façon partielle ou sur les seuls « on dit » des médias, me semble-t’il !

  3. Olivier dit :

    Je n’ai jamais dit que le dossier n’avait pas du tout été traité, j’ai juste dit qu’il avait été traité avec le plus grand amateurisme. Avoir envoyé le navire en Inde sans savoir ce qu’il contenait et sans les documents adéquats, cela me semble être une faute grave…

    C’est un peu comme si tu envoyais un colis de plusieurs tonnes en Inde en sachant qu’il contient des produits dangereux mais sans les certificats douaniers. Cela ne passerait pas.

    Ce petit voyage va nous coûter plusieurs millions d’euros. Cela me semble trop cher payé et je pense qu’il faut chercher les responsabilités car c’est trop grave. Si les responsabilités sont à chercher dans le passé, qu’elles le soient mais il faut faire toute la lumière sur cette triste affaire.

  4. Draky dit :

    Oui la Gauche est coupable d’avoir laissé le porte-avion en l’Etat. Mais cela n’enlève aucunement la faute de la Droite d’aujourd’hui que je sache. aA moins A. Richard n’a pas créé de problèmes ni alourdit la facture du contribuable !

  5. Véronique dit :

    Je ne crois pas que la faute revienne à MAM. C’est le Ministère des finances qui a vendu le Clémenceau. Mais quoiqu’il en soit, il y a des jours où on a honte d’être Français. C’est horrible ce que je viens de dire! Mais j’ai vraiment honte de ce dossier. Les Français donneurs de leçons, ça va peut être nous faire du bien…..

  6. Olivier, pour bien comprendre le dossier et ses tenants et aboutissants, je pense qu’il est utile d’aller lire la note assez bien faite sur le site du Ministère de la Défense : http://www.defense.gouv.fr/sites/defense/base/breves/ex-clemenceau__le_dossier_du_15_fevrier_2006/

  7. Olivier dit :

    Michaël,

    Merci pour le lien, très intéressant à lire.

    Je persiste sur le fait qu’il est grand temps de prendre le problème de l’amiante et le problème du démantèlement des bâteaux à bras le corps. Nous ne pourrons pas nous en tirer en attendant comme on l’a fait ou en croyant que d’autres vont le faire pour nous. La France doit prendre ses responsabilités et laver son linge sâle en famille!

    Et pour le Clémenceau en particulier, cela a trop duré, on passe vraiment pour des abrutis, il y en a assez, il faut un fusible je pense…

  8. koz dit :

    Les français donneurs de leçon… On a qu’à gérer ça comme les américains : à laisser rouiller les bateaux à l’étranger ou en les plombant par 2 000 m de fond…

  9. Olivier dit :

    Ah bah tiens, ça fait plaisir, depuis le temps que je t’avais pas vu ici toi 🙂

    Soit le bienvenu parmi nous! 🙂

    Oui c’est la honte franchement, les américains font pas mieux mais c’est pas une raison…

  10. Nous persistons ensemble Olivier alors. Je partage totalement le fait que nous devons trouver des solutions concrètes à ces problèmes énormes.
    Mais, il me semble que c’est également ce que recherche le Ministre de la Défense depuis qu’elle a pris ce dossier en charge et je ne vois pas pourquoi le fusible serait de ce côté là ; bien au contraire !
    Comme toujours dans pareille affaire, on a entendu les associations pseudo-écolo opposées ; en revanche, celles, nombreuses, qui ont trouvé que le schéma choisi était le plus favorable, n’ont pas été interrogées…

    Je trouve dommage que des affaires de cet ordre entre dans un champs politicien.

  11. Olivier dit :

    On est d’accord, cela aurait dû être réglé depuis longtemps… J’avoue ne pas connaître assez en profondeur le dossier pour établir justement les responsabilités. En revanche, extérieurement, ce qu’il en ressort, c’est que la gestion du ministère de la Défense est un peu légère, cela fait des semaines que le Clémenceau vogue sur les mers sans destination certaine 🙁

  12. Rastignac dit :

    Le problème vient du fait que dans ce genre de situation « la meilleure solution » est souvent la plus coûteuse. Aujourd’hui la France n’est pas prête à payer quand il le faut pour assumer ses responsabilités. Pourquoi la proposition de passer du juge d’instruction unique à un groupe de trois juges n’a jusqu’alors jamais été concrétisée, pourquoi les prisons françaises sont pour la plupart dans un état si déplorable…

  13. Olivier dit :

    A tenter de faire des économies là où l’on ne peut pas en faire, on finit par payer le prix fort, ce n’est pourtant pas la première fois que ce genre de mésaventures nous arrive…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier