4
Oct
11

Hollande, l’autre pays de la dette





François d’Hollande, c’est l’autre pays de la dette. Alors que l’ancien dernier secrétaire du PS va être investi dans quelques jours pour les présidentielles (c’est pas un scoop et l’info ne venant pas de Rama Yade, c’est du solide). Est ce une mauvaise nouvelle pour la France? Difficile à dire… Entre la peste et le choléra, difficile de choisir…

Il faut dire qu’Aubry, on en a bien soupé et on n’a pas envie de se la cogner cinq ans, elle serait capable de nous mettre aux 25 heures.

Alors François d’Hollande, c’est la dette qui va encore se creuser. Imaginez la situation de la Corrèze, département le plus endetté de France, grandeur nature, ça va donner. Les effectifs de fonctionnaire vont exploser, les impôts aussi et les frais de bouche de l’Elysée vont enfler. Il faut dire que le François, il a prévu le coup, un bon petit régime, 15 kilos en moins, il va pouvoir se lâcher. Les cuisiniers de l’Elysée vont avoir du boulot!

Je ne sais pas si vous remarquez mais les candidats socialistes se tappent tous dessus, notamment sur Marie-Ségolène et Maître Montebourg mais aucun ne touche à François, comme s’il fallait le ménager. En fait, c’est un simple calcul politique. Pour tous les recalés de la primaire, il faut s’assurer une bonne place au futur de gouvernement d’Hollande. On parle déjà de Maître Montebourg à la chancellerie, Martine Aubry à Matignon et Jean-Michel Bailey aux anciens combattants! Il va avoir de la gueule ce gouvernement, je vous le dis!





7 commentaires pour “Hollande, l’autre pays de la dette”
  1. Gilles dit :

    Hollande = ***** mais qui est le choléra ? Sarko ? LOL

  2. pascal dit :

    Amusant !!
    Ca me rappelle 81 !
    J’entendais à l’époque, des commentaires totalement délirants de gens qui pensaient que si la gauche gagnait les élections il n’y aurait plus de viande dans les boucheries et qu’on fermerait les écoles…
    Ca me faisait bien rire à l’époque.
    c’est peut-être aussi ton but ?

  3. Olivier dit :

    Non car je ne vais plus à l’école depuis longtemps (Dieu m’en garde, cela ne sert à rien) et je n’achète jamais ma viande à la boucherie, j’ai pas les moyens…

    Bref, la gauche a déjà été au pouvoir, elle l’est encore au niveau local, on connaît les ravages de cette politique… C’est sûr que quand tu es fonctionnaire, c’est la fête car tu as le beurre et l’argent du beurre mais quand tu es dans le privé, c’est le plan social assuré…

  4. Gilles dit :

    Ha tout est rose dans les villes de Droite ? 😀

  5. Olivier dit :

    Rose non, bleu! 🙂

  6. Medorius dit :

    Je comprends la prudence tactique du favori. Mais je garde quelque inquiétude sur le poids du reste de la gauche avec laquelle il devrait gouverner, les Français qui ne sont pas prêts à la cure de rigueur inévitable et le souvenir d’une gestion molle du parti socialiste par son ancien secrétaire.
    Je crains effectivement que le choix de Hollande ce ne soit un choix par défaut. En période calme, j’aurais moins hésité, un brave pépère pouvant laisser fonctionner la machine, comme la Belgique en l’absence de gouvernement. Là, on affronte le gros temps: on a besoin d’un caractère. Tous les candidats socialistes disent que SARKOZY a échoué, y compris face à la crise. Je doute sincèrement – et bon nombre de Français avec moi – qu’ils auraient fait mieux face aux périls présents, y compris François HOLLANDE. Il est temps qu’il sorte du bois et nous montre son courage et argumente et détaille ses projets, contrairement à ce que font les autres.
    Car ce que l’on retient des propositions positives et originales de François, ce sont les 60.000 enseignants en plus, à mon sens une bévue couteuse et démagogique, si on ne reprend pas les méthodes d’enseignement et la formation des enseignants, intoxiqués par les élucubrations désastreuses des tenants des sciences de l’éducation, par exemple sur la sacro-sainte créativité, que contredisent les données des neurosciences. La créativité sans la maîtrise, c’est du vent!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier