23
Août
06

La fin de la dictature de la clope





Il y a dix mois déjà, je soutenais déjà la proposition de loi pour interdire la fumée des cigarettes dans les lieux publics. Et puis, les différents lobbys ont bien fait leur travail et finalement, il n’y a pas eu de loi. A nouveau, le débat revient sur la place publique et j’espère que cette fois-ci il va enfin aboutir même si j’ai des doutes car en période pré-électorale, les politiques sont toujours frileux pour prendre des mesures radicales. Eh bien moi je vous le dis très calmement et très clairement, cela serait un acte courageux que d’interdire définitivement la clope dans les lieux publics, tous les lieux publics! Et pour cela, j’apporterai probablement ma voix aux prochaines élections à celui qui aura le courage de défendre cette loi car il y en a vraiment marre des athmosphères enfumées. Je ne vais jamais dans les bars car on y respire difficilement. Je suis toujours agacé par les restaurants qui ont des espaces non fumeurs inexistants. Il faut une loi forte qui s’applique à tous et sans aucune dérogation. Les fumeurs peuvent fumer chez eux. En dehors, ils se doivent de respecter l’espace naturel commun qui est déjà bien assez pollué comme ça par ailleurs.

Donc pour résumer, il faut que l’Etat interdise complètement la fumée dans les transports en commun, dans les restaurants, dans les bars, dans les discothèques, dans la rue, dans les entreprises (y compris en extérieur, qu’est ce que cela me saoule le matin de fendre la foule des fumeurs devant la porte et de supporter l’odeur au passage), bref partout où les fumeurs sont succeptibles de croiser des non fumeurs qui n’ont pas demandé à être enfumés! Je peux paraître énervé mais c’est juste que j’en ai marre de respirer cette odeur depuis des décennies et de devoir en plus fermer ma gueule car sinon je suis le rabat joie liberticide de service, et ma liberté de respirer, elle compte pour du beurre ami fumeur?





16 commentaires pour “La fin de la dictature de la clope”
  1. Draky dit :

    Me semble avoir lu que pour les bars, pubs, etc… il y aura des aménagements de loi…
    D’un autre côté, tu as été dans un pub ? Imagine, le même pub SANS les fumeurs.
    On appelle ça un pub qui ferme 😀

  2. Olivier dit :

    On peut vivre sans fumer et même bien vivre. Une vie sociale épanouie ne passe pas forcément par la cigarette… Si la règle s’impose à tous, les pubs continueront d’exister. Les aménagements dont j’ai entendu parler sont des fumoirs, j’espère qu’il n’en sera rien, il faut une loi ferme et forte qui s’applique à tous, sinon c’est de l’habillage inutile…

  3. Draky dit :

    Sinon, vu que les débitants de tabac vont râler, l’Etat va-t-il les indemniser ? C’es la mode (agriculteurs, pêcheurs, etc…) alors…

    Sinon on peut vivre : sans voiture (ça pollue plus que la clope je pense), sans ordinateur, sans téléphone portable (ça pollue différemment :P), sans maison (un F4 et hop ça consomme moins d’énergie), bref… tu renonces à quoi en 1er ? Je rappelle qu’il me semble (pas sûr) que tu est (étais ?) contre le tramway de Paris, tu préfères donc que les gens utilisent leur automobile ?

  4. Olivier dit :

    Bonne mémoire, j’étais contre le tramway! Je crois que l’automobile est un moyen moderne pour se déplacer. Maintenant, il faut faire des progrès sur la pollution et l’adoption des énergies propres ce qui me semble possible pour l’automobile alors que pour la cigarette, c’est injouable, une cigarette emettra toujours de la fumée et une odeur…

  5. Olivier dit :

    Je n’ai pas parlé d’interdire la clope à la télé, quoique les téléspectateurs passifs, c’est un peu aussi une maladie devant certaines émissions…

  6. polluxe dit :

    D’accord pour l’interdiction totale de fumer dans les lieux publics car la fumée est vraiment génante ; dans les bars ce sera peut-être difficile à appliquer, les gens devront aller fumer dans la rue… Voilà une raison – entre autres – pour ne pas interdire de fumer dans la rue ; ce serait abusif.

  7. quentinus dit :

    Je suis actuellement en Irlande où, depuis quelques années, une loi très stricte interdisant de fumer dans les lieux publics est appliquée.
    Cela se passe très bien, tous les pubs ont amménagé des espaces fumeurs à l’extérieur ou dans la rue, avec des réchauds à gaz. Je vous garantis que les pubs sont loin d’avoir perdu leur clientèle.
    Ca permet aux fumeurs de réduire facilement leur consommation (et d’arrêter progressivement), et aux non fumeurs de pouvoir respirer (enfin).
    Cette loi est couplée à un prix quasiment prohibitif de la cigarette (6€50 le paquet)

    Je pense que cette loi est un modèle…à suivre.

  8. Olivier dit :

    Tout à fait, il faut arrêter de brandir des pseudos menaces pour ralentir le progrès. Les buralistes n’y perdront pas, pas plus que les restaurants…

  9. Draky dit :

    Ben mathématiquement, les tabatiers 😛 seront OBLIGES d’y perdre non ?
    Et quid de l’ancienne SEITA aujourd’hui je ne sais plus le nom ?
    Après, hein… tant qu’on interdit pas de voter à gauche 😛

  10. Olivier dit :

    Ouais enfin voter à gauche, c’est un peu comme fumer, au final, il reste que des cendres…

  11. quentinus dit :

    C’est bien possible que les buralistes y perdent…même si bien-sûr ils existeront toujours.

    Mais il faut peut-être faire un choix entre la santé publique et le commerce des buralistes.

    Enfin ce n’est que mon humble avis

  12. Diane dit :

    Interdire la cigarette dans la rue ?… faut pas pousser quand même !!
    Je fume et je suis entièrement d’accord pour l’interdiction totale de la cigarette dans les lieux publics.
    Que ça vous plaise ou non, fumer fait parti des libertés fondamentales et au nom de la santé publique les fumeurs ont fait ces dernières années de gros efforts.
    A mon avis, à l’extérieur, il y a plus grave que l’odeur de la fumée d’une cigarette comme les émanations toxiques des véhicules en tous genres qui saturent les grandes agglomérations.
    Si l’on veut parler de santé sans hypocrisie il faut une vraie politique visant à réduire cette pollution qui à mon avis fait plus de mal à l’organisme des non fumeurs que la fumée d’une cigarette.
    Et pour aller encore plus loin dans le débat et si vraiment il était vraiment question de santé, il serait judicieux après la cigarette d’interdire la consommation d’alcool dans tous les lieux publics, qui comme on le sait, tue aussi des milliers de personnes chaque année… seulement voilà, l’alcool ne dégage pas d’odeur ou de fumée génante pour les non buveurs, je parie donc qu’il n’y aura jamais de levée de bouclier pour interdire la consommation d’alcool dans les lieux publics !!!!

  13. Olivier dit :

    La politique du contre feu n’a jamais permis d’avancer Diane… La cigarette est un problème, attaquons y nous une bonne fois pour toutes sans la mettre en balance par rapport à d’autres problèmes, cela n’a aucun intérêt. Je comprends bien où vous voulez en venir mais ce n’est pas de cette manière que l’on fait progresser la société…

    Vous parlez de liberté fondamentale, ma liberté fondamentale est de respirer un air dénué de fumée de cigarette, je crois que ce n’est pas trop demander que de ne pas vouloir tomber malade à cause de la fumée des autres non?

  14. Doc herbst dit :

    Interdire aussi dans la rue ? Un espace sans toit où la fumée est dispersée aussitôt ? Je vous ai bien lu ?

  15. p alouit dit :

    Entièrement d’accord !

    Et même dehors:
    – Combien de fois j’ai subit la fumée dans une file d’attente !
    – Combien de fois j’ai subit la fumée sur un quai de train !
    – Combien de fois j’ai subit la fumée qui entrer par la fenêtre dans un restaurant.
    – Et même combien de fois j’ai inhalé cette puanteur dans un télésiège car il y avait des fumeurs dans le précédent.

    Les fumeurs parlent de manque de liberté même à l’extérieur, mais que pensent-ils de ces exemples vécus.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier