20
Oct
14

La gauche, un mal bien français





En France, on n’a pas de pétrole mais on a la gauche… Voilà ce que pourraient dire nos détracteurs, à raison. Quand on voit comment le couple Hollande Royal s’emploie à plomber la France depuis des mois, on se demande jusqu’où ils vont aller.

J’en veux à François d’Hollande de s’accrocher au pouvoir tel un mollusque mort accroché à un rocher après une marée noire mais j’en veux aussi à son ex Marie-Ségolène, qui non contente d’avoir enfin retrouvé un poste, passe son temps à pondre de nouvelles mesures, un peu comme une poule qui pondrait des œufs vides!

Alors on a eu le péage gratuit le week end! Super idée bien démagogique. Sans financement bien entendu, sans étude d’impact sur la SNCF non plus, bref une vraie mauvaise idée de gauche. Vous me direz, c’est toujours comme ça avec la gauche donc il n’y a pas de surprise. Et puis maintenant, elle veut mettre en place une vignette pour les camions étrangers. Là encore, elle ne parle pas du coût de mise en œuvre d’une telle mesure. On est dans l’amateurisme le plus complet, la navigation à vue, façon capitaine de pédalo…

Sur les allocations familiales, la gauche a fait fort aussi. La modulation est un scandale social. Retirer encore une fois à ceux qui soit disant gagnent le plus est une énième humiliation qui vient s’ajouter à la longue liste des augmentations de taxes et d’impôts subies de plein fouet par ces catégories depuis deux ans et demi avec en prime un coup de pied dans le cul envoyé par des gauchistes à la morale si aléatoire. En gros, vous êtes riches donc vous payez car votre richesse est insupportable pour notre électorat donc il faut leur donner des gages de notre socialisme…

A un moment dans une société, quand il y a un tel fossé entre ceux qui contribuent et ceux qui profitent, cela ne peut plus fonctionner. Surtout, lorsqu’en plus, ceux qui contribuent sont sans arrêt stigmatisés, comme si leur contribution était plus que légitime car elle serait le fruit d’un gain moralement discutable. La gauche se fourvoie complètement, elle ne pourra pas éternellement surtaxer ses boucs émissaires idéologiques. La lapidation médiatique a ses limites. Les élites fuient le pays en attendant des jours meilleurs.

J’attends ce grand jour où François d’Hollande sortira les pinces aux poignets de l’Elysée, où Michel avalera le sapin, où Martine se tapera 35h de garde à vue, où Valls se prendra les pieds dans le tapis, où Royal ira faire la folle du roi dans une République bananière, où Duflot se réincarnera en éolienne et où Mélenchon s’exilera en Corée du Nord pour aller trinquer avec son maître à penser.

La gauche est malade, malade ses idées, malade de son électorat, qu’elle a façonné depuis des décennies à coup de mensonges, de subventions et d’exonérations. Toutes les mauvaises choses ont une fin. Le vent est en train de tourner et je sens qu’on va bientôt bien rigoler. La fin de la fête est proche et l’after se fera à la Santé…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier