6
Fév
06

La précarité, c’est vous qui l’alimentez!





Une fois de plus, je me marre. Les syndicats se roulent parterre, l’opposition crie au scandale, le CPE serait la précarité? Mais savez vous ce que c’est que la précarité amis syndicalistes, vous qui êtes bien assis le cul sur votre chaise 35h par semaine voire moins pour certains? Savez vous ce que c’est que de toucher le RMI chaque mois? Savez vous ce que c’est que d’être au chômage pendant des années? Savez vous ce que c’est que de faire des études et d’aller directement pointer à l’ANPE? Non, bien sûr que non, vous ne le savez pas car quand vous avez commencé à travailler, vous avez trouvé un job à La Poste ou à la SNCF et depuis vous n’en avez pas bougé. Entre temps, le monde a changé, la société a évolué et la précarité s’est installée durablement dans notre pays. Mais vous ne vous en êtes pas rendu compte puisque vous étiez en train de gueuler pour bosser moins et gagner plus. Alors continuez à gueuler, continuez de creuser le déficit de l’Etat (inutile de rappeler ici la contribution de l’Etat aux services publics, je risque de m’étouffer) et quand il n’y aura plus de sous pour payer ceux qui sont en situation de précarité, là vous comprendrez probablement qu’à trop tirer sur la corde, elle a fini par casser.

Tout cela pour dire que même si le CPE n’est pas idéal, il a le mérite d’exister et s’il permet aux jeunes de trouver un emploi, cela sera déjà bien mieux que d’aller pointer désespérément à l’ANPE chaque mois…

Conclusion, si la gauche traîne trop les pieds, je suis pour le 49-3 parce qu’il y a urgence!





8 commentaires pour “La précarité, c’est vous qui l’alimentez!”
  1. Draky dit :

    Toi, tu as eu une mauvaise journée.
    Non car bon ça veut rien dire tout ça 😛 et il y a trpo d’amalgames.
    Le « boutlot » du syndicaliste c’est de défendre les « gens » en général. Donc qu’il ai un boulot où que ce soit n’a pas d’importance non ?
    J’ai une collègue syndicaiste à 37h30, et la majorité des fonctionnaires fait 35h ou plus compensée 😉
    Sinon sais-tu quel est le 2ème budget de l’Etat après l’enseignement/éducation ? L’armée 😉
    Supprimons l’armée 🙂
    Sinon il me semble que tu es chomeur c’est ça ? Donc je t’ordonne d’aller bosser comme caissier à Carrefour. Ben oui tu attends un meilleur travail ? Qeulle honte 😉 Va bosser faignant !

  2. Olivier dit :

    Ce que j’ai critiqué dans ma note, c’est la levée de bouclier des syndicalistes face au CPE. Le problème, c’est qu’ils sont toujours dans la contradiction et trop rarement dans la proposition.

    C’est facile de manifester mais tellement plus difficile de proposer.

    On ne peut pas supprimer l’armée, par contre, continuer d’augmenter son budget en période de vâche maigre budgétaire, je vois moyennement l’intérêt.

    Je ne suis pas chômeur. Par contre si je l’étais, je ne sais pas comment je penserais. Je crois que j’aurais du mal à rester chez moi à attendre. Cela doit être bien dur. Je ne sais pas si pour autant je ferais caissier chez Carrefour mais cela reste du domaine du possible, j’ai bien bossé à la chaîne en usine l’été quand j’avais 16 ans alors caissier à Carrefour, pourquoi pas…

  3. Draky dit :

    Mmmm on dit ça… je suis pas ironique hein mais bon…
    Quand je vois le taf de ma copine qui bosse 70h / semaine en étant payé 45…
    Et je rappelle que le rôle 1er d’un syndicat c’est la défense des salariés. Pour les propositions… tu sais quel est l’un des reproches fait à Dom De Villepein pour le CPE/CNE ? Le fait qu’il n’a pas fait de table ronde avec les partenaires sociaux (syndicats ou MEDEF) donc…
    Mais bon let’s wait and see…

  4. Olivier dit :

    Exactement, wait and see mais en attendant, le CNE, c’était la fin de tout et pour le moment, c’est surtout le chômage qui baisse alors…

  5. Steeven dit :

    Mais arrête un peu les amalgames et les clichés bidon, c’est incroyable ça. En faisant ça, tu perds toute crédibilité dans tes propos. C’est dommage.
    Je ne connais pas personnellement de personnes vraiment impliquées dans le syndicalisme, mais heureusement qu’il y en a. Sans eux, oublie ton petit salaire, ton petit confort et le temps que tu passes à faire ce blog 😉

    Steeven,
    agent de la sncf en 3×8.

  6. Olivier dit :

    Steeven, sois le bienvenu sur ce blog… Tu parles un peu rapidement je pense. Le temps que je passe sur ce blog, mon petit salaire, et mon petit confort, je ne les obtiens pas grâce au combat des syndicats car je travaille dans une boîte étrangère où les syndicalistes n’ont pas vraiment voix au chapitre et ce n’est pas plus mal car le système uniforme que tentent d’imposer les syndicats où la compétitivé et la productivité n’ont aucune place ne me convient pas du tout alors je me sens très à l’aise dans ma boîte étrangère même s’il y a régulièrement des plans sociaux et si ma situation est plus précaïre que la tienne, ami cheminôt…

  7. Wallas 2001 dit :

    Cher blogger,
    Tant de haine me laisse pantois … J’imagine aisément que mon message sera de fait censuré puisque ton parti est tellement pris qu’il ne laisse pas de place à la discussion. Ta vision binaire des choses, où tout est beau ou tout est mauvais, me fait vaguement penser à celle des américains partant en guerre au Vietnam ou en Irak qui, au fur et à mesure des déconvenues, se rendent finalement compte finalement qu’il n’y a pas de bipolarité unique : « tout est beau ou tout est moche », mais qu’en effet, dans le monde dans lequel nous vivons, celui des hommes, ne serait-ce que de par sa nature propre, les affaires sont grises, et donc, ni blanches, ni noires. Il n’y a pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre, c’est un tout petit peu plus compliqué que ça.
    Tu te railles des syndicalistes, mais je tenais tout de même à t’apporter une vérité historique qui ne te fera peut-être pas réfléchir, mais, si tu ne commences pas à travailler à l’âge de 10 ans et que l’éducation t’es offerte gratuitement jusqu’à tes 16 ans par l’état, c’est parce que des syndicalistes – dont faisant peut-être parti tes arrières grand parents ou tes grands parents (qui ont eu une vie autrement plus difficile que la tienne …) – se sont battus que leurs descendants, dont tu fais partie, puissent jouir d’une scolarité et d’un savoir décent, d’une sécurité sociale, de congés payés, d’une retraite acceptable et de conditions de travail normatives.
    Alors, cher blogger, si l’essence de ce pays dans lequel tu vis et qui s’est construit sur une dualité permanente entre ceux d’en haut et ceux d’en bas, donnant au passage un mixe pas si mauvais que ça, et dont tu jouis sans aucun doute tous les jours … Si cette essence te semble si putride et nauséabonde, libre à toi de t’en aller et de voir ailleurs comment ça se passe. Ose donc faire ce pas pour pouvoir enfin critiquer (dans son sens originel) cette société sur laquelle tu chies en lui manquant de respect ! Tu te fais rembourser tes médicaments ? Vas voir aux USA ce que te dirons les pauvres qui se ruinent pour soigner une simple toux … Ton employeur te paie la moitié de ton transport en commun ? Vas voir ce qu’en disent les anglais … Tu as le droit aux APL ? Dis moi où cela se passe ainsi en Occident …
    Hé bien tout cela, tu le dois à des gens qui se sont battus pour ta gueule, des gens sur lesquels tu te permets de déblatérer sans avoir une once de réflexion constructive. Tu te contentes de vomir ta frustration sur les autres en oubliant que ta vie, celle dont tu rêves, tu en es le seul maître. Nul autre que toi n’a le pouvoir de rendre ta vie meilleure, mais il ne t’est pas pour autant permit de dénigrer de la sorte ceux qui choisissent de défendre leur bifsteack. C’est ce que l’on appelle un droit fondamental !
    Alors oui, rien n’est parfait, mais au moins, certains essaient de te rendre un monde meilleur, et dès lors qu’ils avancent, tu te contentes de reculer en attendant que ça se passe …

  8. Olivier dit :

    Cher Wallas,

    Merci de t’être donné autant de mal pour démonter ma note. Cela fait vraiment plaisir. Tant de hargne à l’égard de mon argumentaire me motive à te répondre…

    Tout d’abord, sache que je ne censure que rarement des commentaires même s’ils vont à l’encontre de mes propos. J’ai voulu ce blog comme un lieu d’échange démocratique. Si je n’avais pas souhaité être contredit, je n’aurais pas ouvert les commentaires ou je n’aurais parlé que de choses ne faisant pas débat (et il y en a peu). Donc ton commentaire est le bienvenu tant qu’il ne contient pas de propos racistes ou diffamatoires…

    Ensuite, comme je suis français, je suis chez moi en France et donc j’entends y rester tant que je le souhaiterai. Je ne crache pas sur la France contrairement à ce que tu dis mais je m’insurge contre une minorité qui tire trop sur la corde pendant qu’une majorité trime pour entretenir les avantages de cette minorité…

    Ne parle pas des combats de mes ancêtres, ils ont combattu pour libérer la France depuis des siècles. Quand aux combats syndicalistes du début du siècle, ils n’ont absolument rien à voir avec ceux d’aujourd’hui. Le but et la représentativité de ceux qui les menaient n’étaient absolument pas comparables avec ceux d’aujourd’hui.

    Enfin, merci de ne pas comparer ma vision soit disant binaire (qui est pourtant loin de l’être) à celle des américains. J’étais contre la guerre en Irak dès le début. Je n’ai jamais fait preuve d’un atlantisme démesuré, loin de là. J’ai toujours un oeil très critique à leur égard…

    Bonne soirée et au plaisir!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier