26
Avr
12

Le droit de vote des étrangers





La gauche défend depuis des années la mise en place du droit de vote aux élections locales pour les étrangers. Cette mesure témoigne d’un clientélisme forcené. En effet, un étranger qui obtiendrait le droit de vote grâce à la gauche, toujours plus généreuse avec les étrangers, votera naturellement pour la gauche. C’est une manière de créer un nouvel électorat favorable, un peu sur le même modèle que celui imposé à Paris par Delanoë qui a massivement créé des HLM, important ainsi dans Paris des électeurs acquis à la gauche caviar.

Personnellement, je suis contre le vote des étrangers et ce quelque soit l’élection. Si un étranger veut voter en France, il doit s’intégrer et obtenir la nationalité française, c’est le seul moyen légal et acceptable.

A terme, suivant le degré d’intégration de l’Europe, on pourrait imaginer que des étrangers communautaires puissent voter dans le pays où ils se trouvent sous les conditions suivantes aux élections locales :

  • présence plus de 80% du temps dans le pays sur les 5 dernières années
  • renoncement à voter dans son pays d’origine

Bien entendu une telle règle ne serait possible que si elle est adoptée à l’échelle européenne.

Pour les étrangers extra communautaires, aucun droit de vote ne doit être accordé, cela serait une perte de souveraineté et la porte ouverte à des programmes communautaristes.

De toutes façons, la gauche ne pourra pas mettre en place une telle mesure sans une réforme de la constitution donc c’est impossible pour le moment.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier