26
Août
13

Syrie, y aller… ou pas?





Après le massacre de la semaine dernière, la question d’une intervention militaire en Syrie se pose une nouvelle fois avec une grande insistance. Obama avait indiqué que l’utilisation d’armes chimiques était la ligne rouge à ne pas franchir. Il semblerait qu’elle ait été franchie la semaine dernière.

Si je suis choqué par les images de corps mutilés par les armes chimiques, je l’étais tout autant par celles de corps criblés de balles. J’ai donc un peu de mal à comprendre cette ligne rouge qui me semble très politique. Car au fond, une victime de guerre est une victime de guerre, quelque soit l’arme utilisée.

En fait, je crois que les Etats Unis craignent que Bachar utilise ses armes chimiques contre les pays voisins dans un mouvement de désespoir et notamment contre Israël. Car cela ne manquerait pas de créer le chaos dans la région.

Tous les politiques espéraient naïvement que l’opposition allait finir par renverser Bachar mais c’était sans compter sans le soutien en sous marin de Vladimir qui livre des quantités d’armes à son grand ami depuis des années.

La solution aurait probablement été de déstabiliser le régime de l’intérieur via une action ciblée sans s’implanter dans le pays. L’affrontement brutal me semble complètement aléatoire. On a bien vu en Irak ce que cela a donné.

Après il faut bien voir qui va prendre la place quand Bachar sera parti. Entre la peste et le choléra, difficile de choisir…

Je trouve que la position de la gauche est vraiment honteuse. Eux qui étaient promptes à donner des leçons sur le respect des droits de l’homme à la Terre entière lorsqu’ils étaient dans l’opposition sont bien silencieux depuis des mois, comme si la défense des droits de l’homme était juste une histoire de communication pour le PS plus qu’un but profond. Vous me direz, c’est un peu comme tout avec le PS.

On va voir ce qui va se passer mais le moment d’agir est probablement venu sinon, il y aura encore des milliers de morts et on ne sait pas quand ni comment cela va se terminer.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier